Partir au ski en voiture sans mésaventure

Vous partez en voiture au ski…comme un grand nombre de vacanciers ! 
Vous ne serez donc pas les seuls sur des routes souvent difficiles car enneigées ou verglacées.

D’ailleurs, on dit que ça n’arrive qu’aux autres mais des amis l’an dernier se sont trouvés coincés dans un énorme embouteillage sur l’autoroute du ski avec une neige qui tombait à gros flocon, sans rien à manger et avec la jauge d’essence qui baissait à vue d’oeil.
Et ils ont fini par dormir dans un gymnase (enfin, dormir, un grand mot) , on va dire passer la nuit avant d’enfin pouvoir repartir le lendemain. 

Plus de peur que de mal parce qu’ils avaient de grands enfants mais quand on prend la route pour le ski, il est vraiment hyper important de soigneusement préparer son voyage !

Nos 8 conseils pour partir en voiture au ski en toute sécurité quoi qu’il arrive !

1- On s’équipe avec des chaînes ou des pneus neige

partir au ski en voiture sans mésaventure

Souvent indispensables pour monter : les chaînes. 
Alors on investit, et tant pis si on ne les utilise pas !
Mais surtout, on fait un test avant de prendre la route ! Si si, Loulou s’y colle et équipe une roue dans le garage ou sur le parking du supermarché à défaut de garage !

Parce qu’une fois sous la neige, garé sur la minuscule place dans le col, ça sera une autre affaire ! Alors autant avoir déjà manipulé le truc !

Et attention aux chaînes prêtées par des copains, elles ne s’adapteront peut-être pas à votre voiture, donc en les testant, ça sera d’autant un doute de levé !

On n,’oublie pas les gants de protection qui permettront à Loulou de les monter sans râler que ses mains sont tétanisées en plus d’être dégueu !!!!

Et tant qu’à faire, on vérifie l’état des pneus: on s’assure qu’ils sont bien gonflés et qu’ils ne sont pas lisses.

2- On fait en sorte que tout le monde aura bien chaud

partir au ski en voiture sans mésaventure

Et ce, quelque soit la situation, c’est à dire, voiture en marche ou voiture à l’arrêt !

Donc on vérifie que le chauffage de la voiture fonctionne correctement. 

Mais on prévoit aussi des petites couvertures polaire pour les enfants qui dormiront bien blottis dedans (prévoir aussi un oreiller ou un coussin pour leur tête !

Et surtout on investit dans la couverture de survie au cas où. On prévoit une couverture par passager. Ca coûte quelques euros (on en trouve chez Décathlon ou dans les station service) et vous bénirez cet achat si vous vous trouvez bloqués, moteur éteint (et donc sans chauffage) dans un embouteillage monstre !

3- On pense aux incontournables des grands froids

– liquide antigel. Les voitures se salissent beaucoup en station et vous devrez user de votre liquide pour nettoyer le pare-brise.
– raclette anti-givre 
– dégivrant serrures et vitres

4- On fait attention à la batterie

La batterie déteste les très basses températures. 
Alors si la batterie a plus de 4 ans, on songe à la changer, ou bien on apporte des câbles d’alimentation pour le cas où et surtout, on fait tourner le moteur 5 minutes tous les jours, ça serait trop bête de ne plus pouvoir redémarrer le jour du départ !

5- On fait voyager les skis en mode confort

partir au ski en voiture sans mésaventure

Qui a déjà mis des skis dans sa voiture avec le bout du ski reposant dangereusement sur le frein à main et les enfants râlant parce qu’ils sont séparés par le mur de Berlin ?

Si on emporte ses skis en voiture, on opte pour le porte-skis qui nous évitera de réfléchir en vain à la façon de les faire rentrer dans la voiture !

6- On part les batteries chargées à bloc

Les mobiles, c’est super pratique en cas de panne ou de galère ! sauf s’ils n’ont plus de batterie !
Donc on les charge au max avant de partir, on prend même une batterie nomade à défaut d’un chargeur de voiture !

On pense aussi à la lampe de poche (autre que celle du portable) qui pourra être utile en cas d’arrivée en pleine nuit et on vérifie que ladite lampe est bien en état de fonctionner !

7- On ne joue pas avec ses nerfs au niveau de l’essence

C’est bon, j’ai encore le quart du réservoir et la station est à 15 km ! vous annonce Loulou alors que vous lui dites en quittant l’autoroute que la dernière station service se trouve à 500 mètres !

Sauf qu’il n’avait pas imaginé que les 15 derniers kilomètres se ferait en 2 heures 30 …parce qu’il y a du monde, et que les gens s’arrêtent pour mettre les chaînes ou autres !

8- On fait des provisions d’eau et de nourriture

Bon déjà, la route est longue…Et en voiture, les enfants s’ennuient et s’occupent en mangeant !!!
Donc le pique-nique est de mise, bien meilleur qu’un horrible sandwich de la station service ou qu’un plat pas donné au resto-route !

Ensuite, comme on dit « prudence est mère de sûreté » et les 6 heures de route pouvant se transformer en 8, 10 voire la nuit en gymnase, un sac plein de provision est le bienvenue: pain, fruits, compotes, gâteaux, bonbecs (toujours très bon pour le moral !) et de l’eau, pas la petite bouteille d’1 litre pour 4 mais 1 grandes bouteille d’1,5 litre par personne !

Et pour bébé, des doses de lait et de l’eau en quantité suffisante pour 2 jours (on n’est jamais trop prudente !) tout comme les couches d’ailleurs !Lire aussi:
Notre article Pas de risques en voiture
Notre article Occuper ses enfants en voiture

2 commentaires

  • Grosbois dit :

    Pour les montagnards débutants :
    Anecdote : la 1ère fois que nous sommes partis à la montagne : Mauvaise surprise, il a fait -17° pendant le week-end et la voiture a gelé !
    Résultat : appel dépanneur pour réchauffer la voiture sous une soufflante et dépar

  • Nico dit :

    Pour les « novices » pour choisir des chaines a neige facilement et sans trop de connaissances, je vous conseil de vous rendre sur http://www.secuneige.com. Sont moteur de recherche et simple et claire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *