Diabète, évaluez vos risques !

C’est quoi votre petit pêché mignon ?

Moi, c’est le sucre ET le chocolat ! Les gâteaux, les bonbecs, les glaces, dur dur d’y résister ! Comme pour beaucoup non ? Comme pour vous peut-être !

Mais on est raisonnable, non ?

On achète chaque jour sa baguette en passant devant les pâtisseries sans craquer (jusqu’au jour où on se dit qu’on peut tout de même se faire un petit plaisir de temps en temps)…
On ne mange jamais de bonbons (sauf aux anniversaires des enfants)…
On craque pour un carré de chocolat noir 70% le soir devant la télé (sauf quand la tablette au lait y passe parce qu’on meurt de faim devant « Le meilleur pâtissier »)…

Bref, on est humaine ! Et la vie sans douceurs serait tellement triste !
Et puis, on fait du sport… enfin de temps en temps, quand on a le temps !

Seulement voilà, à force de faire une petite entorse par-ci par-là, sans s’en rendre compte, on adopte des habitudes alimentaires pas toujours au top !

Quant aux activités physiques, avouons-le, on sait qu’on est loin de remplir le contrat ! Enfin, si vous êtes comme moi ! Ne serait-ce qu’une activité aussi simple que la marche ! Je sais que je dois marcher au moins 1/2 heure par jour mais j’ai toujours une bonne excuse pour prendre la voiture ! Gagner du temps, ne pas être en retard, une mauvaise météo…

Bref, je me dis que j’ai une bonne hygiène de vie mais à y regarder de plus près, je n’en suis plus si sûre ! Je me demande notamment si je mets toutes les chances de mon côté pour éviter le risque de diabète !

Savez-vous qu’en France, 4 millions de personnes sont atteintes de diabète de type 2 (c’est à dire les personnes nées sans diabète ayant contracté la maladie par la suite). Ce diabète touche les adultes de plus de 40 ans mais la progression du surpoids et de l’obésité chez les jeunes favorise l’apparition précoce de cette maladie. 400 nouveaux cas apparaissent chaque jour en France ! Des chiffres alarmants !

Malheureusement, son diagnostic est souvent trop tardif car le diabète est une maladie silencieuse qui évolue lentement. Or les risques de complications pourraient être évitées par une prise en charge plus précoce d’autant que le diabète, même s’il reste une maladie qui se soigne très bien ne se guérit pas ! 

Diabète: Ai-je un terrain à risque ?

Diabète, évaluez vos risques

La Fédération Française de Diabète mène actuellement une campagne de sensibilisation et a mis en place un test de dépistage des risques du diabète
Faites-le pour savoir comment vous vous situez face à ce risque ! En 30 secondes, c’est fait, et vous êtes fixée, alors n’hésitez pas !!!

Le diabète a des origines génétiques. Le facteur familial est donc déterminant. Renseignez-vous donc si vos parents, grands-parents ou autres membres de votre famille sont touchés par la maladie.

Le diabète apparaît également si on a de mauvaise habitudes alimentaires associées à un manque d’activité physique.
Enfin, le surpoids est également un gros facteur de risque.

Diabète, comment réduire le risque ?

Diabète, évalusez vos risques

Pour réduire le risque de diabète, c’est simple, il suffit d’adopter une alimentation saine et une activité physique régulière !

Donc oui au carré de chocolat et à une pâtisserie de temps en temps si vos repas, (tout comme ceux de votre famille) sont équilibrés et contiennent fruits, légumes, poissons en quantité. Réduisez aussi les plats industriels plein de sucre caché. Limitez les boissons sucrées même celles avec des édulcorants, surtout si les enfants en boivent à table…

Vous pouvez également vous tourner vers les féculents tels que le riz, le blé, le maïs ou les pommes de terre qui restent bon pour la santé et qui ont un effet rassasiant. Ils représentent une source d’énergie indispensable.

En parallèle, bougez plus et challengez-vous !
Téléchargez une appli podomètre sur votre smartphone et fixez-vous des objectifs réalistes que vous augmenterez au fur et à mesure pour atteindre les fameux 10.000 pas par jour ! Et si les 10.000 pas vous paraissent un objectif inatteignable, vous tirerez des bénéfices à pratiquer la marche à partir de 5 000 pas quotidiens. 

Ne vous dites pas que le diabète, c’est une maladie pour les autres…mais donnez-vous les moyens pour qu’elle ne touche ni vous, ni les vôtres !
Article partenaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *