Soigner les petits bobos de l’été

« Vacances, j’oublie tout… » On s’amuse, on fait les fous !
Dehors toute la journée, on se laisse aller…
Et ce n’est pas un vilain petit bobo qui va gâcher l’ambiance des vacances !
Oui, mais encore faut-il savoir comment le soulager !

Voilà donc nos recommandations pour parer aux petits bobos de l’été !

Petit boboTraitement
Coups de soleilLe coup de soleil, très mauvais pour la peau est le plus classique bobo de l’été. Aussi, soyez très vigileante:
– appliquez une crème solaire à écran élevé et rappliquez-la après chaque baignade, 
– mettez tee-shirt et casquette anti-UV aux enfants, 
– Prévoyez une zone d’ombre, 
– Prévoyez de quoi boire en conséqunce. 
Si le coup de soleil est léger, on applique déjà un peu d’eau froide puis une crème après-soleil à base d’Aloe vera ou encore mieux de la biafine. Et on ne retourne pas au soleil avant sa disparition totale. La peau devra alors être très protégée. 
Si le coup de soleil est plus intense, avant d’appliquer la biafine, passez une pomme de terre coupée en deux aux endroits douloureux. La fécule atténue immédiatement la sensation de brûlure.
Si le coup de soleil est tellement fort que la peau fait des cloques, il faudra consulter au plus vite un médecin et boire beaucoup pour se réhydrater.
irritations dues au sable• Un coup de vent, une serviette secouée à côté de nous et c’est le grain de sable dans l’oeil. 
L’enlever à l’aide d’une dosette de sérum physiologique (excellent nettoyant et désinfectant). Si vous n’en avez pas, rincer l’oeil à l’eau clair. On peut aussi utiliser le coin d’un mouchoir propre pour enlever le sable.
Si le sable atteint une partie plus profonde de l’œil, consulter un spécialiste. 
• La combinaison de l’eau salée et du sable peut également irriter la peau notamment entre les cuisses. 
Pour éviter l’irritation, changer le maillot de votre enfant dès qu’il sort de l’au pour un maillot sec. 
Séchez le attentivement, notamment à l’entre-jambe.
Pour soulager l’irritation, faites-la sécher rapidement avec de l’éosine (transparente, c’est plus discret) !
Pieds brûlés par le sable brûlantParfois, le sable est tellement chaud qu’on se brûle les pieds (surtout les enfants dont la peau est plus fragile). 
Mettre de l’eau douce pendant 5 min (ou à défaut, les tremper dans la mer) et appliquer une crème apaisante type Biafine ou du talc.
brûlureQui dit barbecue, dit risque de brûlure. Là-encore, on asperge sur la brûlure de l’eau douce pendant 5 minutes puis on la recouvre de Biafine. Si la brûlure est importante, et que des cloques apparaissent, il ne faut surtout pas les percer mais les recouvrir d’un pansement stérile. Si elles sont importantes, se rendre chez le médecin.
coupureDehors toute la journée, une coupure peut vite arriver. 
Nettoyer la plaie à l’eau claire pour enlever toute trace de cailloux, terre ou sable. Enlever le corps étranger (bouts de verre, bois…) s’il y en a. Désinfecter la plaie et la laisser sécher à l’air libre. Eviter d’exposer la plaie au soleil en la protègeant avec une crème solaire pour éviter une vilaine cicatrice.
échardesEn été, on aime marcher pieds nus sur les caillebotis ou les terrasses en bois et on se retrouve vite avec une écharde dans le pied.
On la retire avec une pince à épiler désinfectée à l’alcool ou encore mieux avec une pince à échardes. 
Si l’écharde est trop enfoncée, on laisse tremper son pied dans une bassine d’eau tiède le temps que les pores se dilatent et que la peau ramollisse. 
On n’oublie pas de désinfecter après.
courbaturesEn vacances, votre corps est mis à rude épreuve ! Marcher, nager, pédaler, le lendemain, c’est courbatures assurées ! 
Pour les atténuer: 
– prenez un bain chaud pour détendre les muscles et soulager la douleur, 
– masser légèrement vos muscles courbaturés. 
– prenez un antalgique classique si la douleur est trop forte. 
Pour éviter les courbatures, étirez-vous après l’effort et n’en faites pas trop !
TouristaEn été, on en profite pour découvrir d’autres pays et d’autres cultures… Prends garde alors à la « tourista » ! 
Pour l’éviter, on ne mange pas de crudités, ni de fruits épluchés ou de glaces, on ne boit que des boissons en bouteille en s’assurant que la bouteille soit ouverte devant soi. 
Si le mal est fait, on prend les médicaments adéquats (ralentisseur intestinal, antisécrétoire intestinal, désinfectant intestinal) qu’on a mis dans sa trousse à pharmacie
A défaut et avant d’atteindre la pharmacie, le coca-cola dégazéifié est souvent efficace. 
On adopte ensuite un régime alimentaire spécifique: riz, bananes et on boit beaucoup d’eau (en bouteille) pour se réhydrater.

Et les piqûre de bestioles hein !!!

Guêpes, méduses, moustiques, lisez donc notre article: Comment soulager les piqûres des bestioles de l’été ou les éradiquer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *