De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

Une destination de vacances avec les enfants vraiment magnifique, c’est la Côte amalfitaine !
On y va avec Easy Jet qui relie Paris ou Nice à Naples à petits prix si on réserve bien à l’avance et ensuite, au choix, soit on loue une voiture pour faire la Côte par la route vraiment superbe, soit on opte pour le bateau qui vous emmène de port en port (Naples – Sorrente – Capri – Positano – Amalfi). Le métro quant à lui vous amènera de Naples à Pompéi.

1- Naples et la Dolce Vita

De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

Naples, c’est l’Italie du sud comme on l’imagine !
Du linge au balcon, des ruelles où les gens s’interpellent, des places inondées par le soleil, des routes un peu défoncées et beaucoup de travaux.
Quant à sa réputation de ville pas sûre et sale, on a trouvé que c’était exagéré. 
Certes la ville présente des côtés un négligé mais les poubelles ne s’amoncellent pas ( il n’y avait pas la grève des éboueurs !) et Naples est une ville pleine de charme avec ses rues pavées, ses églises et ses galeries en verrière.

Niveau sécurité, on n’a jamais ressenti le moindre danger et on s’est même perdus dans les petites rues à la recherches des catacombes ! Il suffit juste de rester dans le centre et d’adopter des mesures de prudence (sac en bandoulière plutôt que sac à main ou sac à dos, objets non ostentatoires, portefeuille à l’intérieur du sac fermé ou dans une poche fermée avec des boutons plutôt que dans la poche arrière de son pantalon) . Et on a même pris le métro !

Bon, en cherchant bien, on a quand même trouvé que la sortie de Naples en voiture pour gagner la côte amalfitaine n’était pas aisée avec des quartiers pas très rassurants à traverser qui ressemblaient un peu à des « no man’s land » mais vu qu’on n’avait pas l’intention de s’y arrêter et que l’autoroute est bien indiquée…On a juste passé notre chemin !

Visiter Naples avec des enfants, selon nous, une nuit et un ou deux jours sur place, c’est suffisant. La ville regorge d’églises (mais à partir de 3 visites, les enfants saturent), de monuments et statues (il fait souvent chaud alors passé la 3ème visite ras-le-bol !!!) et il faut marcher car la ville est étendue et les taxis rares et chers (ils vous voient arriver de loin !!!)

Nos suggestions pour une visite sympa de Naples avec les enfants

– se balader dans les rues piétonnes et pittoresques du centre 

et en profiter pour acheter un bracelet avec des petits piments rouges en porcelaine en guise de breloques, symbole de la ville ! A moins que vous ne vous arrêtiez pour prendre une photo des piments qui pendent des magasins d’alimentation !

De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

– s’arrêter admirer les boutiques de crèches

 l’une des spécialités de Naples rue San Gregorio Armeno. Les crèches sont incroyables avec des petits objets animés, des métiers qui prennent vie, des villages entiers à acheter…

– visiter le cloître de l’église Santa Chiara 

dont les murets et colonnes sont carrelés de paysages et scènes champêtres…C’est un havre de paix en plein coeur de Naples et pour ceux que ça intéressent on peut découvrir un site archéologique du Naples romain.

De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

– Choisir d’entrer dans une ou deux églises 

comme par exemple l’église Santa Maria Donna Regina Nuova.

– Passer au moins deux heures au musée archéologique 

pour découvrir de magnifiques sculptures gréco-romaines mais aussi les vestiges de Pompéi, comme les superbes mosaïques, le cabinet secret ou les objets de la vie courante parfaitement conservés. Indispensable si vous vous rendez à Pompéi où les objets ne sont pas visibles.

De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

– Manger une pizza napolitaine sur une placette

Les places à Naples sont jolies et bordées de petits restaurants. Et la pizza en Italie, non seulement, c’est une tuerie, la pâte est fine et croquante, mais en plus, ça coûte 3 fois rien !!!

– s’asseoir à la terrasse du Grand Cafe Gambrinus

le plus célèbre de Naples avec ses fresques remarquables et son air suranné. Ses glaces et gâteaux ne sont pas donnés mais le cadre mérite qu’on s’y pose en famille !

– flâner à la fraîche dans la magnifique Galleria Umberto I toute en verrière.

Il y a aussi le Castel Nuovo forteresse moyenâgeuse que l’on ne peut pas louper mais dont on s’est contenter de photographier l’extérieur…Alors si la visite vous tente, racontez-nous !

De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

2- Pompéi, et le passé prend vie !

Pompéi, c’est quitte ou double !
Les enfants peuvent adorer, comme détester ! Tout dépend de la façon dont le site leur sera présenté !

Le plus simple pour s’y rendre est le prendre le métro de Naples à partir de la gare centrale, son terminus pour être sûre d’avoir des places assises. Parce qu’après, le métro étant bondé par les touristes et les napolitains, tenir 30 minutes debout, dans un wagon bondé et surchauffé, c’est compromettre la visite de Pompéi où il faudra imposer aux enfants de marcher beaucoup et souvent sous la chaleur !

Nos recommandations pour faire apprécier Pompéi à des enfants pas spécialement passionnés par l’histoire:

1- Les préparer à la visite de Pompéi

La bonne idée est de raconter l’histoire de Pompéi à partir d’un livre bien écrit pour qu’une fois sur place, ils plongent dans l’histoire. on vous recommande le livre « À Pompéi sous l’Empire romain – Flavia, Pompéi, an 79« . A la façon d’un journal, Flavia raconte sa vie au fil des jours dans la ville de Pompéi, en 79, puis sa fuite lors de l’éruption du Vésuve. Le récit vivant et intime de ses aventures permet de plonger au cœur de l’Antiquité romaine.

Si possible, aller au musée archéologique de Naples pour montrer aux enfants les différents objets et mosaïques retrouvés quasi-intactes à Pompéi.

2- Prendre un guide qui s’adresse aux enfants

Audio-guide ou guide réel, il saura les intéresser avec des anecdotes et des lieux précis à visiter.

3- Faire de la visite une aventure comme s’ils étaient des habitants de Pompéi

De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

On va se laver aux thermes, on traverse sur les énormes passages piétons, on passe à la boulangerie, on découvre la maison des Mystères, on passe par le Lupanar et la maison des Amours Dorés, on se repose à l’Amphithéâtre…

4- Leur montrer les moules des personnages 

De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

et du chien pris au piège par la lave et expliquer leur le déroulement de l’éruption.

5- Ne pas s’éterniser ! 

Pour eux, ça reste des vieilles pierres et même s’ils peuvent s’intéresser à cette histoire passionnante, rien ne ressemble plus à une ruine qu’une autre ruine !

6- Les récompenser

en mangeant un morceau dans les trattorias vraiment sympas à la sortie du site: pizza, pasta, jus d’orange naturel et glace, voilà de quoi les remettre d’attaque !

3- Le Vésuve pour leur faire vivre l’aventure !

Avant ou après Pompéi, on peut partir à l’ascension du Vésuve.
Les enfants adoreront partir à l’aventure ! Nous un peu moins car cette excursion fleure un peu l’attrape-touristes mais après ou avant une leçon d’histoire, on peut bien leur faire le plaisir de sentir la pierre de lave chaude, de voir de près le cratère d’un volcan et la fumée qui s’en échappe par endroit !

De Pompéi, on prend un bus public durant 50 min (10 € par personne) ou bien avec une agence, un car puis un car 4×4. Arrivé en haut, compter 20 minutes de marche sur un sentier qui grimpe sec pour rejoindre le cratère. L’accès au cratère est payant.
En passant par une agence (compter 22€ par personne), un guide explique en plus l’histoire du Vésuve. Par contre, le temps sur place est très court. Vue imprenable sur la baie de Naples et sur la mer quand le ciel est dégagé, c’est à dire plutôt le matin.

De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

4- Sorrente et la douce odeur des citrons !

On laisse Naples derrière nous pour découvrir la côte amalfitaine, ses paysages à couper le souffle au détour d’un virage, ses villages à flanc de falaises, ses vergers en terrasses, ses criques où la Méditerranée semble plus bleue qu’ailleurs… 
Les paysages sont grandioses mais attention, la route tourne et les enfants malades en voiture risquent de souffrir. Toutefois, les villages sont rapprochés et on est vite arrivé !

Sorrente: entre plage et ruelles italiennes

On y passe la journée ou plus si on veut s’y reposer.

De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

A faire avec les enfants à Sorrente

– se balader dans la rue piétonne

avec ses échoppes qui vendent le citron sous toute ses formes: savons en forme de citron et parfumé au citron, bonbons ou chocolats au citron, et le fameux Limoncello, liqueur de citron originaire de la région !

De Naples à Capri, virée sur la côte amalfitaine !

– en profiter pour manger une glace à l’italienne

ou un panino (panini, c’est du pluriel) confectionné selon vos goûts par l’épicier du coin 

– descendre à la plage

située tout en bas de la falaise par l’ascenseur puis remonter par le même ascenseur !
– se baigner dans la mer, plonger du ponton et louer ces drôles de matelas qui flottent sur l’eau.
La plage à proprement parlé est minuscule, à côté, un large ponton en bois fait office de plage de substitution. 

Une journée suffit pour tout visiter et passer quelques heures à se baigner mais c’est aussi le point de départ d’excursions maritimes vers Capri ou les autres sites de la côte amalfitaine. 
Du coup, on y trouve de nombreux hôtels dont certains très chics.

5- Positano et son village à flanc de falaise

Positano est un village surprenant, construit à flanc de colline et qui mérite vraiment d’y rester quelques jours pour s’y reposer, profiter de la plage et du panorama. C’est aussi un point de départ pour Capri.

A faire à Positano avec des enfants

– S’installer quelques jours dans une pension avec une chambre vue mer.

– Louer un parasol et des transats à la plage, se baigner et leur apprendre à faire des ricochets étant donné que c’est une plage de galets.

La Côte amalfitaine avec des enfants et la plage de Positano

– Déjeuner et dîner dans les restos qui bordent la plage

– Prendre le chemin qui mène vers les tours sarrasines jusqu’à l’autre plage de Positano. y boire un verre au coucher du soleil.

– Arpenter les jolies ruelles, entrer dans les boutiques de vêtements et notamment celle en bordure de plage à droite toute face à la mer, craquer pour un paréo ou une tunique de plage, se faire faire des nus-pieds sur mesure parce que c’est la spécialité et que personne d’autre n’en aura de pareil.

Positano- la côte amalfitaine avec des enfants

– Choisir chaque jour un parfum différent chez le glacier de la plage. Le « nutella » est à tomber !

– Admirer le coucher du soleil, véritable carte postale chaque soir en sirotant pour eux un sirop, pour nous un petit cocktail rafraîchissant et les laisser jouer sur la plage, les galets juste tièdes.

Galère à savoir: les hôtels n’ont pas de parking, et il est impossible de se garer dans la rue. Il faudra donc, une fois à l’hôtel, demander à ce que la voiture soit prise en charge par l’un des parkings privés situés juste à l’extérieur de la ville. Ce n’est pas donné mais il n’y a pas d’autre solution !

6- Capri…, « je sais que j’y retournerai une jour » !

Incontournable ! La visite de Capri pardi !

De Positano, on prend le bateau qui, en moins d’une heure vous amène à Capri. Capri peut se visiter dans la journée mais si vous voulez ressentir l’ambiance particulière de l’île, il faudra y rester au moins une nuit ! Parce que la nuit, la ville de Capri s’anime, la Piazzetta est le rendez-vous incontournable des vacanciers, les rues voient passer de chics touristes et les terrasses des restos sont prises d’assaut !

Capri- la côte amalfitaine avec des enfants

A faire avec les enfants (au choix) à Capri

– Sur le port, à l’arrivée faire le tour de l’île en bateau. 

On y découvre des grottes similaire à la grotta Azzura et bien moins touristiques !

– On évite d’ailleurs cette fameuse grotta Azzura, véritable attrape-touristes où il vous faudra faire la queue le long d’un escalier, puis monter dans une barque, passer au bateau-guichet payer 12 €, puis refaire la queue, les nombreuses barques attendant à l’entrée, passer enfin l’entrée de la grotte, y rester 2 minutes avec plein d’autres barques pour admirer une eau bleu phosphorescente, certes belle mais pas non plus à en avoir des trémollos (!) ressortir, et donner un pourboire au batelier quand il nous extrait de sa barquasse ! Une vraie arnaque !!! Du coup, je vous mets la photo comme ça vous aurez vu le bleu de l’eau de la grotta Azzura !

Capri- la côte amalfitaine avec des enfants

– Se baigner à la Marina Piccola 

où l’accès à l’eau est facile (plage) ou bien opter pour une des nombreuses plagettes à flanc de falaise où les italiens s’installent en famille et où, pour se baigner il faudra soit plonger, soit descendre par une petite échelle comme à la piscine.

Capri - la côte amalfitaine avec des enfants

– prendre un taxi tellement typique 

avec son toit en dur remplacé par une toile rayée pour rouler façon décapotée pour Anacapri.

Capri, virée sur la côte amalfitaine !

– A Anacapri, prendre le télésiège pour arriver sur le Mont Solaro.

C’est rigolo, on se croirait au ski, mais attention, il n’y a qu’une place par siège, les enfants doivent donc être déjà grands (au moins 10 ans). La montée dure 12 minutes. La vue splendide sur l’ile, le golfe de Naples et celui de Salerne est à couper le souffle ! On peut choisir de redescendre en télésiège ou à pied à travers un chemin bucolique assez aisé. Indispensable: les chaussures fermées (pour ne pas les perdre du télésiège qui n’a pas de repose pieds) et le petit pull car il peut faire frais durant la montée et en haut.

– Manger une glace ou des fruits frais au retour sur la viale Axel Munthe

avant de visiter la Villa San Michele (ou Axel Munthe) dont les jardins sont magnifiques et l’intérieur intéressant, ce médecin passionné y ayant laissé ses collections et tous ses objets.

– A Capri (ville), prendre le sentier qui part de la « piazzetta » pour une magnifique balade avec des panoramas époustouflants.

Si on en a le courage, et pour les férus d’histoire, on pousse jusqu’à la Villa Jovis (compter 1h depuis le centre de Capri) . Attention, il peut faire très chaud et le chemin est en montée, alors on prend de l’eau et une casquette ! Les restes de la Villa Jovis où Tibère vécut ne sont pas vraiment impressionnants mais la balade est très belle et la vue sur la côte Amalfitaise superbe. Et puis, on peut montrer aux enfants le célèbre « Saut de Tibère » (« Salto di Tiberio ») qui selon la légende populaire, était utilisé par l’empereur pour y faire tomber esclaves 
désobéissants, hôtes non désirés et même se faire « suicider » ses jeunes amants !

– Flâner dans Capri, petite ville charmante

où boutiques de luxe, bijoutiers, palaces, petites échoppes se côtoient dans une ambiance un peu « jet set » ! Et prendre une verre sur la Piazzetta « pour en être » !

Positano- la côte amalfitaine avec des enfants

7-Amalfi et son église

De retour de Capri, on a repris la route vers Amalfi et Ravello dont on nous avait parlé.

Je dois dire que se garer dans les villes de la côte amalfitaine comme Sorrente ou Positano, ce n’est pas facile mais le pompon revient à Amalfi où, en plein mois d’août, dès 11 h du matin tous les parking affichent complets !

Nos conseils:
– y aller en transport en commun ou par la mer
– si vous êtes en voiture, arriver tôt
– éviter les mois d’été mais bon, avec des enfants, on n’a pas trop le choix !

A Amalfi, on visite son fameux Duomo. La cathédrale est en effet majestueuse en haut de ses hauts escaliers.
On se balade ensuite dans le village médiéval.
Je dois avouer que devant la foule de touristes, on a vite pris le large !

Amallfi, virée sur la côte amalfitaine !

Cette photo du Duomo di Sant’Andrea Apostolo est fournie gracieusement par TripAdvisor

8- Ravello, la cerise sur le gâteau !

Ravello, c’est la surprise du séjour …

Après Amalfi et ses horde de touristes, ses parkings complets, on quitte le village pour reprendre la route en lacet sur 6 km qui grimpe vers l’intérieur du pays. La route de montagne est très étroite et laisse place à des paysages différents de ceux de la côte, nature vierge, vignes ou villas éparses.

Puis apparaît Ravello !
On se gare à l’entrée du village, on passe sous un vilain tunnel et on se retrouve sur la place médiévale du village avec son Duomo à droite, son ancien château à gauche et devant nous, quelques terrasses de café pour admirer la vue…époustouflante !

On se balade dans les rues piétonnes, c’est tout petit mais tellement charmant… définitivement l’un des plus beaux villages de la cote amalfitaine ! On comprend pourquoi de nombreuses célébrités furent attirées par Ravello depuis des siècles, avec notamment Wagner. D’ailleurs, un festival de musique a lieu chaque été sur un théâtre à ciel ouvert qui domine toute la baie ! Magique !

Côte amalfitaine avec des enfants

4 commentaires

  • Catherine dit :

    Bonjour
    Nous aimerions partager votre enthousiasme sur Ravello…nous y venons d y passer trois jours merveilleux et nous ne pouvons que vous conseiller de prendre le bateaux pour aller d’Amalfy à Sorrente :un vrai régal pour les yeux !

  • Pauline dit :

    Merci beaucoup pour cet article, nous partons dans la région de Naples avec nos enfants (18 mois et 3,5 ans) le mois prochain et vos conseils seront précieux!

  • Hortense dit :

    Merci pour votre article !
    Nous partons en juillet en famille (avec 3 enfants de 4 à12 ans)
    Votre retour d’expérience sur votre voyage à Naples et environs nous sera bien utile 😉

  • Julie dit :

    Bonjour !
    Je rentre aujourd’hui de Naples et Sorrento et je dois vous avouer que c’est en cherchant des infos sur la côte Amalfitaine que j’ai découvert votre site il y a quelques mois.
    J’ai eu beaucoup de chance car j’ai pu profiter de vos conseils et depuis je découvre chaque jour une mine d’infos sur votre site qui est vraiment formidable !
    Pour revenir à Naples et Amalfi, je suis tout à fait d’accord avec vos conseils. Nous n’avons pas visité Capri, car nous ne sommes restés que quelques jours, mais les autres lieux sont tous sublimes. Seule différence avec vous : nous avons fait le voyage en amoureux, les enfants sont restés chez leurs grands parents… Et nous rentrons avec plein de souvenirs de cette région tellement romantique !
    Merci encore et bravo pour votre site, une mine d’or et un ton vraiment très sympa. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *