4 jours à San Francisco en famille # Jour 2 Castro, Mission District et Painted Ladies

Pour cette deuxième journée, on choisit de s’enfoncer dans le coeur de San Francisco à la découverte de Castro puis de Mission !

On commence par un bon petit déj comme les américains savent faire dans un café downtown près de notre hôtel (qui le proposait à une blinde) !
Je ne suis pas méga fan des american breakfasts contrairement à mes filles (avec bacon, oeufs…), donc je choisis plutôt du yogourt avec du granola. Je vous en parle, au cas où vous seriez comme moi parce qu’à chaque fois que j’ai demandé cela, j’ai eu du granola au yaourt et non l’inverse, c’est à dire un volcan de granola avec au centre une malheureuse cuillère de yaourt !!!

4_jours_a_san_francisco_petit_dej

Mieux vaut se rabattre sur une belle assiette de pancakes ou « french toast » (pain perdus) valeurs-sûres pas vraiment light, mais bon !!

Globalement, la nourriture en Californie est comme partout aux US: pas top !!! A moins évidemment de chercher des tables de chefs mais on n’avait ni le budget, ni l’envie !!! Bon, on a fait de jolies découvertes tout de même durant ces 2 semaines, mais clairement, la probabilité que vous mangiez super bien dans le petit resto du coin est assez réduite !!!

4_jours_a_san_francisco_petit_dej

1- A la découverte de Castro

Castro, c’est le quartier gay de SF, le quartier d’Amistead Maupin pour ceux qui ont lu les chroniques de San Francisco, que j’avais littéralement dévoré à l’époque !

Le quartier n’est pas grand : une rue principales et quelques rues adjacentes mais la visite est incontournable !

A Castro, on immortalise:

les drapeaux arcs en ciel qui flottent dans le ciel, première vision du quartier quand on y arrive (on a pris le tram pour remonter Market Street jusqu’à Castro, ce que je conseille vraiment car il s’agit d’un tram ancien, tout en bois vraiment sympa)

le passage piéton arc-en-ciel, qui a d’ailleurs été source d’inspiration dans d’autres villes (notamment Paris dans le Marais)

– l’extraordinaire façade du Castro Theatre, toujours dans son jus qui est en fait un cinéma

On découvre la coolitude de ce quartier avec ses boutiques … insolites, ses restos très sympas, ses vitrines hautes en couleur !

On sent le vent de liberté qui souffle sur ce quartier avec ses habitants militants et décomplexés, pour preuve, cet homme que l’on a croisé presque complètement nu avec juste une sorte de feuille de vigne en guise de cache-sexe alors qu’il parlait à son pote tout pareillement dévêtu et enfournant un vélo pour aller je ne sais où (et je peux vous dire en plus qu’avec le vent, je supportais mon pull sous ma veste en toile !!!).
Après renseignements pris, une loi prise le 21/11/2012 interdit à toute personne de se balader nue dans les rues de SF, ce qui était autorisé préalablement ! Du coup, avec son cache-sexe, ces hommes respectaient la loi mais militaient également !!! Pour info, quelques exceptions demeurent: La Gay Pride et la course « Bay to Breaker » seront des journées où la nudité sera autorisée !

Restez-y un peu pour vous imprégner de l’ambiance et si vous en avez le courage, remontez tout en haut de la rue pour embrasser un panorama de dingue sur la ville et la baie !

Au-delà de l’ambiance et du « folkore », le quartier de Castro est le symbole de la liberté que revendique fièrement cette ville et sa communauté fut pionnière dans la reconnaissance de l’homosexualité. C’est là qu’Harvey Milk, 1er élu à se revendiquer ouvertement gay démarra sa campagne, là aussi où fut ouvert le 1er bar gay au monde à avoir pignon sur rue (le Twin Peaks qui existe toujours).

2- Sous le soleil de Mission

Toute l’histoire de la ville de San Francisco a commencé à Mission puisque c’est là que fut fondée par des franciscaines espagnols (d’où le nom de la ville !) en 1791 la première mission espagnole (Mission Dolores) venant prêcher la bonne parole et conquérir le nouveau monde ! C’est d’ailleurs resté le quartier latinos de la ville !

Aujourd’hui, on y visite encore la Mission Dolores mais on profite surtout du quartier de Mission pour sa douceur et son soleil qui contrastent vraiment du bord de mer ou des quartiers voisins ! Et en ce qui nous concerne, avec une journée sous un magnifique soleil, Mission n’a pas failli à sa réputation !

On a suivi le parcours proposé par notre guide et on a ensuite prolongé la balade dans ce quartier latinos populaire et authentique !

A ne pas rater dans le quartier de Mission :

La Maison bleue « adossée sur la colline, on y vient à pied, on ne frappe pas, ceux qui vivent là ont jeté la clé… ». Oui vous pouvez faire un petit pèlerinage devant la maison de maxime Le Forestier si la chanson vous dit quelque chose ! Elle est située au 3841 sur 18th Street encore dans le quartier de Castro mais en chemin pour aller à Mission

Dolores Park pour sa vue incroyable sur la ville et la baie sous un ciel bleu mais aussi son ambiance très famille avec pique-nique ou détente familiale sur de grandes couvertures (on y était un dimanche)

4_jours_a_san_francisco_Mission

le Women’s Building et ses incroyables fresques. Que vous soyez fan ou pas du street art, la fresque MaestraPeace sur les façades du centre communautaire artistique et éducatif (créé pour et par des femmes) vous impressionnera ! Cette oeuvre illustre des actions courageuses des femmes dans le monde à travers les époques.

4_jours_a_san_francisco_Mission

– Clarion Alley: j’aurais dû mettre cette rue à ne pas rater en tout premier car c’est ce qui m’a le plus marqué dans le quartier ! Mais voilà, je suis une inconditionnelle de street-art alors évidemment, j’ai adoré cette rue qui laisse les artistes du street-art s’exprimer sur une petit centaine de mètres !
Si vous avez le temps ou l’envie, vous pouvez compléter le thème street-art avec la visite de Balmy Alley qui coupe la 24ème. Le mieux est peut-être de louer des vélos ou de prendre le bus parce que ce n’est pas à côté !

Et Mission Dolores ?

Elle se visite évidemment ! Nous ne l’avons pas fait car après avoir lu les commentaires sur le net, visiblement, il n’y a pas grand chose à voir (tarif 7$, don 17$ pas obligatoire)

Ce qui nous a également plu à Mission:

– les petits restos authentiques ou mexicains (c’est ici qu’il faut manger des burritos)
– les façades peintes et colorées que l’on retrouve un peu partout dans le quartier
– les nombreuses églises qui agrémentent l’architecture du quartier mais aussi les vieilles enseignes, les stations services un peu déglingues
– les gens, qui te donnent l’impression que tu as passé la frontière mexicaine ! 😉

4_jours_a_san_francisco_Mission

3- En route vers les Painted Ladies

Comme nous nous levons très tôt avec le jetlag depuis notre arrivée à SF, les journées sont longues et nous permettent d’optimiser les visites, que nous venons, je l’avoue à bon train !
Nous avions donc du temps, après Castro et Mission pour partir à la visite des Painted Ladies, ces fameuses maisons victoriennes colorées que l’on voit sur toutes les photos ou les guides de SF !

Vous n’aurez peut-être pas le temps de vous y rendre dans la même journée d’autant que le quartier est très sympa et mérite vraiment de le découvrir tranquillement et d’y flâner !

Ce qu’on a aimé vers les Painted Ladies :

Le quartier de Lower Haight que nous avons grimpé depuis Mission pour nous rendre à Alamo Square Park, avec ses maisons victoriennes de toutes couleurs et ses jardinets aux plantes extraordinaires. Certes, la veille nous avions eu déjà notre lot de maisons victoriennes à Nob Hill mais le ciel était voilé et sous un ciel bleu, les couleurs des maisons et des plantes les rendent encore plus incroyables ! Steiner street monte, mais ses petites rues perpendiculaires sont si jolies qu’on en oublie la fatigue de la montée ! Vraiment !!!

Alamo Square Park parce que c’est un parc avec une vue incroyable à la fois sur les Painted Ladies, la ville et la baie derrière !
Il y a du monde qui bronze, qui mange, qui discute, qui joue, qui se repose, l’ambiance est vraiment cool.
Le parc est petit et mérite qu’on fasse le tour par l’extérieur car on pourra admirer les maisons toutes plus belles les unes que les autres que ce soit au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest !

Les Painted Ladies, aussi jolies en vrai que sur les photos. Dommage que les voitures aient le droit de se garer devant !
Savez-vous que ces maisons ont abrité toutes sortes de communauté et étaient même des maisons de passe !

4_jours_a_san_francisco_painted_ladies

le bout de rue super commerçante sur Hayes Street (quitter le parc par cette rue et descendre sur 700m) avec des petites boutiques de créateurs, des bars aux terrasses bondées trop cool, des places animés et un glacier à tomber !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *