4 jours à San Francisco en famille # Jour 1 China town – Fisherman’s Wharf – Lombard Street – Russian Hill – Nob Hill

San Francisco est une ville qu’on a adoré !
Elle n’est pas très grande et les transports en commun sont super pratiques, que ce soit le bus, le tramway ou le fameux cable car !

On a choisi de loger dans un hôtel dowtown à Union Square. On était à 3 minutes à pieds du terminus du cable car, d’une rue super commerçante avec notamment Brandy Melville, Urban Outfitters ou H&M et à 6 minutes de Market Street et de son centre commercial Westfield… Parfait je me disais quand tu voyages avec 2 ados accros au shopping !

C’est aussi le quartier des théâtres et des galeristes et le quartier chinois n’est également pas très loin.

Un gros bémol toutefois: les « homeless » (SDF) ont élu domicile à quelques blocs.
Le premier conseil du concierge de l’hôtel: nous entourer en rouge cette zone à éviter à tout prix ! On a trouvé ça très bizarre et on s’est demandé s’il parlait plutôt d’un quartier « mal famé », mais on a très vite compris en traversant ce quartier en bus ce que le concierge voulait dire : ici vivent quasi exclusivement un nombre impressionnant de homeless, hommes, femmes, de tout âge, à l’air hagard ou junky, essayant de dormir dans un coin de porte ou transbahutant tous leurs effets dans un malheureux caddy ! Un vrai choc face à cette réalité qu’est l’Amérique à 2 vitesses ! Je ne vais pas m’éterniser sur le sujet, ce n’est pas l’objectif de cet article mais je tiens à dire, que même si nous avons adoré ce voyage californien, les nombreux homeless que nous avons croisé si souvent tout au long de notre périple (et pas uniquement à côté d’Union Square à SF) et qui, visiblement sont le cadet des soucis de cette société ultra libérale nous ont fait revoir notre vision de l’Amérique et du rêve californien !
Je ferme la parenthèse et j’espère profondément que d’ici quelques temps, je recevrais des témoignages me disant que les homeless ne sont plus aussi nombreux !
Connaissant maintenant la ville, je vous conseillerais d’élire domicile dans des petits quartiers charmants comme Nob Hill ou

San Francisco # Jour 1

1- Balade dans le quartier chinois

Avec le jetlag (le décalage horaire quoi !), on est toutes les 3 debout à 7h ! Pimpantes et excitées à l’idée de découvrir cette ville qui fait tant rêver !
Du coup, dès 8h, on arpente le fameux « Chinat

own » situé à quelques blocs de notre hôtel.
La balade vaut vraiment le détour, même s’il n’y avait pas un rat dans le quartier et qu’à 8 heures, toutes les boutiques étaient fermées !
Il ne faut surtout pas zapper le Chinatown de San Francisco sous prétexte que vous connaissez d’autres quartier chinois car ici, vous êtes en Chine, mais comme elle était il y 50 ans !!!!
Les façades des immeubles sont incroyables tout comme les réverbères, les échoppes et on imagine bien l’ambiance quand les habitants sont dehors et les magasins ouverts !!!

L’avantage, c’est qu’on a le quartier pour nous toutes seules et qu’on prend des photos « amazing » !!!

2- Fisherman’s Wharf et Pier 33

Le Fisherman’s Wharf est un incontournable de San Francisco !
Certes très touristique, ce « quai des pêcheurs » est tout de même plein de charme à commencer par la présence des otaries et lions de mer qui quelque soit l’heure de la journée y abondent, même à 8h30 du mat contrairement aux habitants de Chinatown !!!
Tous étaient au rendez-vous tout comme le Fog qui fait chuter la température estivale de 10 bons degrés !

En bref,
– on s’est caillées,
– on a dû acheter des sweats (très sympas et pas trop chers au demeurant !) dans l’une des nombreuses boutiques de souvenirs de Pier 39,
– on a pris notre petit déj chez Boudin, une adresse incontournable de SF dont l’usine se situe à quelques encablures de Pier 39,
– on a mitraillé les façades rigolotes et typiques des boutiques,
– on a acheté une fortune une magnifique pêche au marché sur Pier 39,
– on a vu Alcatraz de loin dans le brouillard et on s’est dit que même de loin, ça donnait pas envie d’y être enfermé ! A ce qu’il paraît la visite en vaut le coup et la balade en bateau pour s’y rendre offre une vue superbe sur la baie mais on avait décidé de zapper car il faut compter ½ journée et mieux vaut réserver très en avance.

4_jours_a_san_francisco_Fisherman's Wharf

On a continué la balade vers les autres quais en luttant contre un vent glacial – Oui, à SF en juillet/août, il fait froid si le fog est là, et même quand il se dégage, le soleil brille mais le vent souffle sur le port !!! –
On a été ravies de pouvoir s’engouffrer dans le musée des automates (son vrai nom est le musée mécanique) (ça aurait été le musée des boulons, on aurait été ravies aussi !!!),
On était encore plus ravies de constater que ce musée est vraiment très très sympa. Il révèle une collection impressionnante d’anciens jeux de fête foraine dont bon nombre fonctionne encore !
On a zappé le vieux sous-marin amarré sur le ponton d’à côté (faut pas déconner quand même !!!)
En revanche, on n’a pas résisté à se prendre en photo en fille « We can do it ! »

4_jours_a_san_francisco_Fisherman's Wharf

Un peu plus loin encore, le Ghirardelli Square abrite l’ancienne chocolaterie Ghirardelli , bâtiment magnifique en briques transformé aujourd’hui en un ensemble de boutiques et de restos avec une place vraiment sympa ! On ne n’est pas gênées pour savourer gratos un chocolat vu qu’ils sont distribués à l’entrée du magasin mais on a résisté à la tentation d’une énorme glace au Ghirardelli Soda Fountain & Chocolate Shop (on en reparlera !!!).

Bref, on a vraiment kiffé ce quartier même si c’est ultra touristique !

PS: vous pouvez le faire en vélo mais je ne vois pas trop l’intérêt !!!

PS2: on a marché pour s’y rendre depuis Chinatown et on a d’ailleurs traversé un quartier authentique très paisible avec de jolies maisons victoriennes mais vous pouvez prendre le fameux cable car !!!

3- Lombard Street

A quelques encablures du port (enfin, c’est ce que l’on pensait avant de monter la rue très très pentue, genre 10 m te fait l’effet d’avoir marché 1 km au pas de course) se trouve Lombard Street, la fameuse rue la plus pentue et sinueuse de SF !

Petit conseil : allez-y en bus, en tram, en über, en trottinette électrique, surtout évitez le vélo et si vous y allez à pied, prévenez les enfants que ça monte et promettez-leur une sucette à l’arrivée ! Lombard Street , on n’y marche pas, on y grimpe !!!

Alors oui, en haut le panorama est à couper le souffle !

Oui La partie de Lombard la plus connue avec les virages serrés et les massifs d’hortensias est super jolie !

Oui il faut absolument y aller pour la vue et les photos!

Mais elle est pleine de touristes ! Enfin, on a quand même réussi à prendre des photos côté vue sur la ville sans aucun touriste, ce qui était en revanche impossible côté massifs !

4- Entre vues panoramiques et maisons victoriennes sur Russian Hill et Nob Hill

Russian Hill et Nob Hill juste à côté sont deux quartiers plutôt chics et tranquilles avec de très jolies maisons victoriennes et hôtels particuliers, que l’on a tous envie de photographier ! Après renseignements pris, “Nob” est une abréviation pour “noble” surnommée même aujourd’hui “Snob Hill”. Russian Hill est plus populaire et vaut le détour (de toute façon, en allant à Lombard Street, vous y êtes) pour les différentes vues en haut de la colline sur la ville, la baie, Alcatraz ou le Golden Gate. Ca monte, mais c’est comme ça à SF et c’est chouette !

4_jours_a_san_francisco-nob_hill

Après le flot de touristes, c’est sympa de découvrir ces très jolies rues tranquilles qui croisent des rue commerçantes avec des boutiques plutôt branchées (mais pas données, pour preuve, Zadig et Voltaire, Maje et Sandro s’y sont installés, on est bien à Snob Hill !), mais aussi tout plein de petits bars et le graal, des restos « organic food » que l’on testera pour un déjeuner « healthy » après la gaufre à la chantilly du matin chez Boudin !

A défaut de se payer un top Zadig à San Francisco, on fait la découverte de Goodwill (822 Geary St) ! Ce qui à première vue ressemblait à une friperie des halls à Paris s’avère en fait le « Emmaüs » américain! Mes filles étant branchées fripes (de luxe uniquement, genre le polo Lacoste vintage ou le blouson Adidas des 80’s à prix mini !!!), ni une, ni deux, elles s’y sont engouffrées telles 2 voleurs dans la caverne d’Ali Baba pour repartir 30 minutes plus tard avec des trésors à 8 dollars (allez, pour celles dont j’ai piqué la curiosité, elles sont reparties avec un polo Tommy Hilfiger à porter en robe tellement il est grand, 2 chemises d’homme Ralph Lauren également à porter en robe, un petit blouson en jean blanc J. Crew, et pour moi, une blouse Burberry (ouai à 8$, le bol !) et une chemise bleue rayée J. Crew …, comme quoi, à Nob Hill, on se débarrasse de tout ce qui encombre, même du Burberry ! ) ! une aubaine ce Goodwill !!!

Il n’y a rien de particulier à visiter dans le coin mais déambuler dans ce quartier vaut vraiment le coup pour ses nombreuses et très belles maisons victoriennes de toutes tailles aux façades aux couleurs variées et ses vues panoramiques sur la baie !

Si vous visitez la ville en famille à Noël, sachez que le Fairmont Hotel installe dans son hall une gigantesque maison de pain d’épice et un sapin géant. L’accès est gratuit ! Effet wahou garanti sur les enfants (petits et grands) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *