Remettre votre enfant à niveau pour la rentrée scolaire 2020

On peut dire que cette année scolaire fut chaotique ! La crise sanitaire provoquée par l’épidémie du Covid-19 a obligé tous les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants de France et de Navarre à apprendre à travailler différemment. Ainsi ont pris place l’école à la maison avec des leçons enseignées en partie par les parents (quand ils le pouvaient), des cours en ligne par visio pas toujours facilement compréhensibles ou des cours avec comme unique support le manuel, des devoirs envoyés en trop grandes quantités voir des cours pas assurés du tout… Je ne pointe personne du doigt, la situation était inédite et des solutions ont dû être trouvées dans l’urgence, mais le fait est que nos enfants retourneront à l’école en septembre avec des programmes de l’année passée qui pourraient ne pas avoir été assimilés et des bases pas toujours bien consolidées.
Et honnêtement, envisager de les faire à nouveau travailler cet été à la maison ou en vacances ne réjouit personne, pas vrai ? Les deux mois de confinement ont eu raison de leur motivation et de notre patience…

Voilà donc 5 conseils pour remettre votre enfant à niveau en douceur pour la rentrée scolaire 2020

1- Lui donner des cours de soutien scolaire à la fin des vacances

Remettre votre enfant à niveau pour la rentrée scolaire 2020

S’il présente des faiblesses dans certaines matières, vous pourriez envisager de lui faire prendre des cours de soutien, non pas dès à présent, car cela serait vite oublié, mais plutôt à la fin des grandes vacances. L’intérêt du soutien scolaire juste avant la rentrée est triple : d’une part, revenir sur les notions que votre enfant doit avoir acquises pour passer au niveau supérieur, le remettre dans le bain plus rapidement, car il va devoir réapprendre à se concentrer après ces 2 mois de vacances, et enfin, lui redonner confiance en lui s’il a peur de ne pas y arriver. De plus, un professionnel saura mieux s’y prendre que vous et votre enfant sera également plus réceptif à son apprentissage.

2- Lui faire faire un stage de pré-rentrée

Pour les collégiens et lycéens en difficulté ou qui ont décroché pendant le confinement, je suis assez adepte des stages de pré-rentrée dans une ou deux matières. Le stage peut être en petit groupe dans une salle extérieure ou en tête à tête avec un professeur particulier chez soi. Le principe : une semaine de cours à raison de 2 heures par jour si une seule matière est travaillée, 4 heures pour deux matières. Intense et efficace, Le professeur établit un programme de travail sur la semaine en reprenant les cours et en expliquant les notions restées incomprises. Seul ou en tout petit comité, le professeur s’adapte au rythme de chacun et ces stages peuvent vraiment débloquer des enfants qui se pensaient par exemple « nuls en math ».

Ces stages sont également pertinents pour les lycéens qui visent une prépa ou des études supérieures avec admission sur dossier à partir de la 1ère. Ils leur permettront de se renforcer dès la rentrée dans une matière clé pour leurs études supérieures. Enfin, le stage de méthodologie peut également être un stage très utile pour un collégien ou un lycéen afin de lui faire acquérir les bonnes méthodes pour apprendre.

3- Penser films et dessins animés en anglais

Cet été, les séjours linguistiques sont tombés à l’eau alors que vous auriez bien aimé que votre enfant passe quelques semaines dans une famille anglaise pour améliorer son niveau ou se sentir plus à l’aise à l’oral. Une alternative consiste à mettre systématiquement en VO (sous-titré français tout de même) les dessins animés, les films ou les séries qu’ils regardent. À votre avis, pourquoi les petits Suédois parlent anglais dès leur plus jeune âge ? J’ai demandé à ma copine Anette, qui me disait que sa fille regardait toujours la télé en anglais, car c’est comme ça là-bas ! Son oreille a ainsi été très jeune habituée à l’anglais et aujourd’hui à 16 ans, elle est bilingue sans être allée en Angleterre tous les étés !

Vous pouvez aussi en profiter pour regarder ensemble une série en VO comme « This is us » (sur Netflix) ou faire découvrir à votre ado « Friends » (également sur Netflix) !

Remettre votre enfant à niveau pour la rentrée scolaire 2020

4- Le rassurer sur ses capacités

« Je ne vais pas y arriver. » « De toute façon, je suis nul en maths/français/anglais… » « J’aurai toujours des mauvaises notes en dictée. » « Les profs ne m’aiment pas »… Au fil de ses années scolaires, votre enfant s’est convaincu inconsciemment d’une situation qu’il pense immuable. La rentrée scolaire marque le début d’une nouvelle année et donc, un redémarrage. L’occasion de tout remettre à plat avec votre enfant et de le rassurer sur ses capacités. Commencer par lui montrer que vous croyez en lui, et même s’il a des difficultés en maths et en français, ce n’est pas pour autant qu’il n’arrivera à rien, il a d’autres aptitudes que vous développerez avec lui.

Remettre votre enfant à niveau pour la rentrée scolaire 2020

Si on a tendance à se focaliser sur les faiblesses de son enfant, on ne lui donnera jamais confiance en lui. Les petits Américains passent toute leur jeunesse à entendre des parents et des professeurs qu’ils sont doués, performants, ils sont très valorisés alors que les petits Français sont plutôt pointés du doigt quand ils ont une mauvaise note que mis en valeur quand ils réussissent quelque chose !

Il est aussi important de bien cerner les goûts de votre enfant et ses aptitudes pour bien l’orienter, plutôt que vouloir à tout prix lui faire prendre une voie qui vous semble plus prestigieuse ! En ce qui me concerne, ma fille aînée après des études chaotiques jusqu’en fin de seconde a été orientée vers une voie technologique pour sa première et a ainsi passé un bac STMG. Alors qu’elle détestait l’école et accumulait mauvaises notes et commentaires négatifs de bavardage, elle a eu une vraie révélation en première en découvrant des matières beaucoup plus concrètes. Elle a eu son bac avec mention Bien et a décroché une école de commerce post-bac très bien classée qu’elle n’aurait jamais pu avoir si j’avais fait des pieds et des mains pour qu’elle reste en filière générale (elle en avait la possibilité).

5- Revoir vos exigences

J’en viens au 5ème point : revoir nos exigences en tant que parent et faire baisser la pression.

Nous avons vécu une crise sanitaire sans précédent et tout ce qu’on considérait comme acquis a été remis en cause. Donner du temps et du plaisir à ses études semble bien plus important que de parvenir à lui faire faire les études les plus prestigieuses possible, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *