Première colonie de vacances : à quel âge et comment le motiver ?

On va faire une réponse de gascon mais tout dépend de la maturité de votre enfant et, bien sur, de la votre en tant que parents.

Votre enfant est capable de garder en lui votre présence et de pouvoir s’éloigner de vous quelques semaines.

Vous en avez fait l’expérience en l’envoyant chez ses grands-parents, chez ses cousins ou en week-end chez un copain.
Il est parti avec l’école en classe découverte ou classe de neige et en est revenu emballé…
Il vous en fait tout simplement la demande suite au témoignage de son copain qui en revient…
Alors, l’expérience « colo » peut être envisagée.

Les colonies et camps de vacances sont un véritable lieu d’apprentissage pour les enfants.

• Les règles sont souvent très différentes de celles de la maison. 
• Il y a des choses possibles et d’autres pas.
• Il doit apprendre à surmonter seul ses petits tracas. 
• Il fait de nouvelles expériences.
• Il découvre son espace de liberté.
• Mais surtout, il doit apprendre à vivre en communauté, à partager, à ne plus être le centre unique d’intérêt et à trouver sa place au sein du groupe. 

Veuillez toutefois à ne pas l’envoyer trop tôt, vous risqueriez de le dégoûter pour de nombreuses années d’y retourner !

Comment motiver votre enfant à partir en colonie de vacances ?

« Les jolies colonies de vacances, merci papa, merci maman… »
Sauf qu’en réalité, votre enfant n’est pas très motivé…
Et si c’était tout simplement parce qu’il ne sait pas ce que c’est !
Une fois informé, catalogues en main et visites sur le net effectuée, témoignages de copains récoltés, testez à nouveau sa motivation !!!

Une chose est sûre, on en fait même la règle n°1: n’inscrivez jamais votre enfant en camps de vacances sans lui en avoir parlé auparavant !

On lui soumet l’idée, puis on le laisse réfléchir quelques jours voire semaines avec tous les outils en main: catalogue, visite sur le site internet…
La décision doit se prendre en famille, après une discussion approfondie et argumentée. Cela permettra aussi à l’enfant de ne pas se sentir « jeté » à la colonie.

Facilitez-lui l’envie d’y aller en sélectionnant avec lui des colos dont les thèmes le motivent

Il existe mille et une formules de séjour pour les jeunes. Sports, sciences, musique, dessin, informatique, animaux, cabanes, far West, en France, à l’étranger, sur une, deux semaines ou plus…
C’est sa passion qui va décider votre enfant dans son choix et contribuer au succès de son séjour.
Le choix de la bonne « carotte » aidera beaucoup à la séparation.

Ne négligez pas l’option copain

Votre enfant aura moins d’appréhension s’il part avec un copain. Parlez-en en amont avec les mamans de ses copains pour voir si l’une d’entre elle serait intéressée. 

Si c’est un non catégorique, abandonnez l’idée !

Le plus beau des séjours que vous pourrez lui offrir sera raté.
Essayez de comprendre la raison de son refus, cela vous servira l’année suivante à mieux « vendre votre projet ».
S’il est angoissé par la séparation, partir avec son frère ou sa soeur, ou mieux son meilleur copain, peut aider à lui donner envie de vivre cette aventure…

Enfin n’hésitez pas à faire appel à L’UNOSEL, qui en toute impartialité (association loi de 1901) et en toute connaissance du marché ( plus de 33 ans d’expérience) vous donnera les bonnes clés de décodage.

Tous nos remerciements à l’UNOSEL pour ces renseignements.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *