Marathon « mercredi taxi », j’y survis !

Que toutes celles qui pensent que les mamans qui « ont leur mercredi » sont des veinardes passent justement un mercredi à la maison pour voir combien ce fameux mercredi, qui coûte 20% de leur salaire (souvent injustement parce qu’elles compensent en travailler davantage les autres jours) est une journée…merdique ! Oui, merdique, on peut le dire comme ça !!!

Parce que le mercredi, c’est taxi ! 
Allers-retours en tout genre: 10h tennis d’Elliot, 11h30 fin des cours de Capucine, 13h danse de Capucine, 15h dessin d’Elliot, sans compter les devoirs à caser, les courses corvées à effectuer, les rendez-vous chez le pédiatre, l’orthodontiste…Arghhh ! A chaque fois, on finit la journée sur les rotules et on se dit que l’année prochaine, on ne nous y reprendra plus !

Alors voilà nos 7 trucs pour survivre au marathon du mercredi !

1- On s’associe avec d’autres mamans

dont les enfants sont dans le même cours de danse, tennis, dessin pour que l’une fasse l’aller, et l’autre le retour. Vous ne connaissez aucune des mamans des enfants, pas grave, on y va au culot, on met un petit mot sur la porte de la salle, il y aura bien une maman ravie qui saisira l’occasion !

2- On transforme sa voiture en bureau nomade

On en profite pour traiter ses mails, envoyer des textos, prendre des rendez-vous (chez le dentiste justement), faire ses listes (de courses, de trucs à faire pour organiser les prochaines vacances…)

3- On se détend

On lit son magazine préféré ou un roman (on se plaint de n’avoir jamais le temps !) dans la voiture en écoutant sa playlist, on joue à un jeu qu’on a téléchargé (candy crush, Uno, Logo quiz…) Et tant qu’à faire, on prend un mug isotherme que l’on aura rempli de sa boisson préférée.

5- On fait ses courses

Une heure à perdre pendant le cours de danse de Rose, on file au supermarché du coin ou chez Picard remplir son panier, ou bien, on s’occupe des petites corvées: pressing, cordonnier, banque…

6- On bulle

Au lieu d’étendre le linge entre deux allers-retours, on se repose sur le canapé. Après tout, c’est notre mercredi off à nous !!!

7- On voit ses copines

On a la chance d’avoir 3-4 copines dans la même situation que nous…On trouve un créneau commun pour se retrouver: au troquet du coin en attendant la fin du cours de Rose ou chez l’une ou l’autre, c’est vous qui voyez !

Et si vraiment, ces mercredis sont trop galères, réduisez l’année d’après les activités des enfants. Après tout, le mercredi off, c’est pour vous aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *