Les 10 commandements pour se faire apprécier en société…

Que l’on soit invitée chez le patron de Loulou, ou chez les Jeucétout que l’on connaît à peine, c’est toujours avec un brin d’appréhension que l’on franchit le seuil de leur divin appartement.

Alors pour vous sentir à l’aise et vous faire apprécier en société, suivez nos conseils:

1- A ta tenue, tu réfléchiras.

Rien de plus embarrassant de porter un jeans quand tout le monde est en robe chic ou au contraire d’être trop habillée quand toute le monde est décontracté. La méthode: essayer d’avoir des infos par la maîtresse de maison. Sinon, adaptez la tenue en fonction des hôtes. Si c’est le patron de votre mari qui reçoit, évitez d’être trop décontractée et optez pour une tenue chic mais sobre, type petite robe noire ou pantalon/talons hauts. Si c’est un dîner chez des connaissances, et que vous avez vraiment envie de vous mettre en jeans, optez pour le jeans (plutôt brut) avec une veste et des talons.
Si vous recevez une invitation avec tenue de cocktail, optez pour robe, jupe ou pantalon chic.
Enfin, s’il s’agit d’une tenue de soirée, ce sera une robe très chic pour vous et un costume pour lui.
Le smoking et la robe longue sont souvent annoncés sur le carton.

2- Vers les autres tu iras.

Soyez la première à tendre la main. Même si on oublie de vous présenter à certains invités, allez vers elles en souriant et tendez franchement votre main.

3- Intelligemment tu te présenteras.

Prenez une voix posée quand vous vous présentez. Dîtes votre nom en ajoutant un petit plus qui vous situe : par exemple comment et pourquoi vous êtes à ce dîner.
En retour, votre interlocuteur se dévoilera et ce sera alors autant d’éléments pour alimenter par la suite la conversation. 

4- Polie tu seras. 

C’est une évidence, mais encore faut-il la rappeler. La première règle de politesse est de montrer que l’on est contente d’être là et que l’on est ravie d’être présentée aux personnes qui sont là. Donc, on sourit et on n’hésite pas à proclamer que l’on est « ravie de faire votre connaissance », « c’est un plaisir de vous connaître, Laurence m’a tellement parlé de vous »…

5- Le nom de tes voisins de table tu retiendras.

Et c’est à bon escient que vous utiliserez leur prénom. C’est montrer un véritable signe d’intérêt que de mémoriser le prénom (ou nom) d’une personne que l’on n’a jamais vue.

6- De bonne humeur tu seras.

Même si vous avez quittée la maison en vous disputant avec Loulou et que vous avez continué en voiture, dès que vous franchissez le pas de la maison de votre hôte, vous affichez bonne humeur et joie de vivre…La bonne humeur est contagieuse et les gens viendront facilement vers vous s’ils vous voient gaie et enjouée.

7- Les bonnes manières tu respecteras.

Connaissez-vous l’étiquette ? En êtes-vous certaine ? petit rappel sûrement utile

8- D’écoute, tu feras preuve.

Même si votre voisin est un passionné de physique quantique, ou de peinture hollandaise du 18ème, écoutez-le avec une oreille attentive, montrez que vous vous intéressez à ce qu’il dit, laissez-vous entraîner dans la conversation. Vous apprendrez des choses instructives d’une part, et, qui sait, vous trouverez peut-être de véritables points communs.

9- De la conversation tu auras.

Tenez-vous au fait de l’actualité, des événements culturels… et ayez une opinion sur les sujets d’actualité.
Ne lancez pas les débats politiques, c’est en effet un sujet que l’on évite en société mais si le sujet vient au détour d’une conversation, restez posée, ne vous emballez pas même si votre voisin a des idées opposées aux vôtres.
Soyez au fait des dernières expos, films sortis, Prix Goncourt et autres actualités « branchées ».

10- Humour tu auras et d’esprit tu feras preuve.

Rien de pire qu’être placée à côté d’une personne qui n’a ni humour, ni esprit. Mais attention, on ne vous dit pas de raconter la dernière blague reçue par sms, loin de là. Et c’est en fait le point le plus délicat des ces 10 commandements parce que malheureusement, il n’existe aucun guide ou manuel pour apprendre à avoir de l’esprit, car c’est de cela dont on parle.
Comme disait Sacha Guitry: « On peut faire semblant d’être grave; on ne peut pas faire semblant d’avoir de l’esprit. » Notre conseil: parlez de vous avec humour, ne vous prenez pas au sérieux et rebondissez sur ce que dit votre voisin.

Un commentaire

  • Pauline dit :

    Deux choses importantes ont été oubliées :
    – ne pas parler que de soi-même (très fréquent et très insupportable).
    – ne pas profiter que l’on se trouve assis auprès d’un médecin (ou avocat, ou un architecte…) pour essayer de soutirer une consultation gratis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *