Vacances en Floride : tout ce qu’il faut savoir avant de partir

Vous rêvez de soleil en hiver (ou de parcs d’attraction sans la foule en été (vu qu’il y fait super chaud !))… Vous voulez découvrir avec vos enfants (ou sans) « the american way of life » ? La Floride est une super destination !

Depuis que Norvegian Airline propose des vols aller-retour pour la Floride à moins de 350 €, cette destination fait partie de mes favorites. J’y suis allée ainsi à deux reprises en 2019 : en mars avec 3 copines pour fêter mon anniversaire entre filles et en octobre avec ma fille cadette pour un road-trip mère fille !

Mes conseils pour optimiser votre séjour en Floride

Quand partir en Floride ?

Vacances en Floride : tout ce qu'il faut savoir avant de partir

La meilleure saison pour partir en Floride s’étale d’octobre à avril et les mois à éviter sont les mois de juillet et août où il fait très chaud et très humide avec des risques d’ouragan. Pour avoir testé un séjour pendant les vacances de la Toussaint, on a eu une météo mitigée en début de séjour avec des courts mais violents orages chaque jour puis un temps magnifique très chaud sur la deuxième partie du séjour (tout début novembre, les mois de novembre et décembre étant les plus secs en Floride).

Lors de mon séjour en mars, les températures étaient moins élévées mais le ciel était toujours menaçant sans toutefois qu’on ait la pluie. Je recommande donc autant la fin octobre que le mois de mars !

Quelle compagnie aérienne ?

Norvegian Air a cassé les prix mais ce n’est plus aujourd’hui la seule compagnie à proposer des tarifs très avantageux. Corsair propose également des allers-retours à moins de 300 €.

Il faut toutefois rajouter des frais à ces prix de base et notamment un supplément pour les bagages en soute : 40€ l’aller, soit 80 € l’aller-retour et vous imaginez bien qu’à l’enregistrement, le personnel ne rigole pas avec les sacs en trop et les valises cabine trop lourdes qui sont systématiquement pesées !

Petit conseil n°1 : si vous voulez limiter les frais supplémentaires (ça grimpe vite !) prenez une valise en soute pour plusieurs personnes dans laquelle vous mettrez les produits de toilette et les trucs lourds en laissant de la place pour les achats que vous ferez sur place. C’est ce que nous avons fait quand on est parties entre copines et 80 € à quatre, ça passe mieux !

Petit conseil n°2 : si vous pensez qu’une valise cabine suffit à chacun, prenez tout de même un grand sac pliable qui vous permettra éventuellement de contenir ce que vous achèterez sur place et que vous passerez en bagage en soute pour le retour (en n’oubliant pas de le rajouter en ligne et non pas en arrivant à l’aéroport). Les Etats-Unis sont le royaume des outlets, des baskets et autres marques branchées à prix réduits !

Mon expérience sur Norvegian Air

Sachez que sur Norvegian, vous devrez commander votre plateau repas à l’avance au moment où vous commandez votre billet, et ce, en payant évidemment un extra. Perso, trouvant la bouffe dans l’avion plutôt mauvaise, j’ai préféré opter pour un sandwich et une tartelette achetés à l’aéroport. Les hôtesses ne se déplacent pas pour vous servir de l’eau (vous pouvez acheter des boissons). Comme il faut beaucoup boire en avion, je me suis régulièrement levée pour aller chercher des verres d’eau.
La couverture et les écouteurs sont payants également (6 et 4 euros respectivement de mémoire ), donc pensez à prendre vos écouteurs de téléphone ou votre casque ! Vous pourrez visionner des films sur l’écran en face de vous mais le choix n’est pas non plus dingue !
Comme toujours en avion, on se caille, la couverture s’est avérée pour moi indispensable malgré mon pull en cachemire, mon écharpe et ma doudoune fine mais chaude (en fait j’avais surtout froid aux jambes, le jean n’est pas vraiment chaud !) !

Les sièges en économique sont confortables et on a plutôt pas mal de place pour ses jambes. Au moment de l’atterrissage, on a même droit à des effets de lumière façon boîte de nuit !

Sur Corsair en revanche, le plateau-repas est compris tout comme la couverture et les écouteurs.

Avec Norvegian, on atterit à l’éaroport de Fort Lauderdale, situé à 40 minutes de Miami alors qu’avec Corsair on atterit à l’aéroport international de Miami situé à 15 minutes. Si lors de mon premier voyage, j’ai filé directement sur Miami, la seconde fois, j’en ai profité pour prendre la route vers Orlando en passant une nuit à Fort Lauderdale.

Faire son Etsa avant de partir

Vacances en Floride : tout ce qu'il faut savoir avant de partir

Pour se rendre aux Etats-Unis, il vous faudra un passeport biométrique valable encore 6 mois après votre séjour et l’ETSA, acronyme de Electronic System for Travel Authorization (Système électronique d’autorisation de voyage). Il s’agit d’une autorisation de voyager aux Etats-Unis par le biais d’un formulaire à remplir en ligne et valable 2 ans. Le site officiel pour souscrire à l’ETSA est le site Esta.cbp.dhs.gov.
Les autres sites sont des sites qui, moyennant finance (pour certains la prestation est très élevée) vous proposent de vous obtenir l’ETSA. Sachez qu’en suivant pas à pas le site officiel (n’oubliez pas d’opter pour la version française en sélectionnant « changer de langue en haut à droite du site), faire son ETSA en ligne n’est pas compliqué. Il vous coûtera 14$.

Une fois que vous aurez débarqué sur le sol américain, il vous faudra présenter patte blanche. Selon le nombre d’avions qui atterrissent en même temps que le vôtre, vous pourrez faire la queue plus ou moins longtemps pour passer l’immigration. Armez-vous de patience, restez discrets, ne prenez pas de photos et avec un peu de chance vous serez sorti en 30 minutes !

Louer une voiture en Floride

Vacances en Floride : tout ce qu'il faut savoir avant de partir
Voiture américaine de collection devant l’hôtel Avalon à Miami Beach

Si vous comptez sillonner la Floride, une voiture est indispensable ! Louer une voiture aux US vous coûtera bien moins cher qu’en Europe : comptez 30 € par jour pour un SUV assurance comprise. Ne lésinez pas sur l’assurance et vérifiez qu’elle comprend bien tout et je vous conseille d’opter pour l’option « pas de franchise ». Je suis tombée en panne à Orlando et j’ai dû changer de voiture, je vous avoue que j’étais bien contente d’avoir souscrit l’assurance tout compris sans franchise et de n’avoir rien à négocier si ce n’est le remplacement de ma voiture. J’ai déjà assez galéré pour appeler le dépanneur, expliquer le problème, me faire remorquer et retourner chez le loueur !

Pour avoir loué par Carigami, j’ai trouvé leur formule en ligne parfaite. En revanche, j’ai été très déçue par le service d’Alamo qui a mis plus de 7 heures pour me dépanner (heureusement que je n’étais pas partie de l’hôtel Disney, qui en plus a eu une service extraordinaire pendant que j’attendais, de 17h à minuit) ! Et plus jamais je ne louerai auprès de cette compagnie ! On était passé par Budget (toujours via Carigami) la fois d’avant et c’était très bien !

Conseil n°1 : un GPS est indispensable, mais le loueur le facture 15 dollars par jour ! Donc soit vous en achetez un en France, ça vous reviendra moins cher et au moins, il sera à vous, soit vous achetez une carte de téléphone locale que vous insérez dans une tablette que vous aurez pris avec vous.

Conseil n°2 : payer les parkings, les contrôleurs rodent et les amendes sont chères.

A Miami Beach, le parking est très cher : 40 dollars les 24h si vous donnez votre voiture à l’hôtel (possibilité d’entrer et de sortir le nombre de fois que vous voulez), 20 dollars dans un parking public les 24h sans pouvoir la sortir. Il existe des parking publics à l’heure mais vous ne pouvez pas y rester toute la journée. Il existe également des places dans les rues avec des paiements au parcmètre mais elles sont rares et là encore, le temps de parking est limité. Calculez donc bien votre coup à Miami Beach !

Quel itinéraire en Floride ?

Tout dépend évidemment du nombre de jours que vous allez passer en Floride et surtout si vous comptez faire les parcs d’attraction d’Orlando !!!

La 1ère fois, nous étions en famille avec mes deux filles alors âgées de 4 et 7 ans pour une durée de 10 jours en juillet. On a fait:

La fois suivante, c’était en mars 2018 avec 3 copines, juste 5 jours, on a fait:

Et enfin en Octobre 2019 en tête à tête avec ma fille cadette, on a fait :

Fort Lauderdale – Everglades – Orlando – Naples – Miami

Quelques mots sur les étapes incontournables en Floride:

Miami et Miami Beach

Impossible de se contenter de quelques mots pour vous parler de tout ce qu’il y a à faire et à voir à Miami et Miami Beach. J’en ai fait un article complet à consulter ici !

Les Keys

La route est longue pour arriver à Key West mais la destination est mythique ! Et aller en Floride sans passer par Key West, c’est comme aller à New-York sans visiter la Statue de la Liberté ! Un incontournable !

Je tiens tout de même à vous prévenir que vous pourriez être déçue si vous vous attendez à des plages magnifiques et une ambiance de paradis du bout du monde ! Je vous rappelle qu’on est aux US !
Donc après près de 4 heures de route et un nombre impressionnant de ponts, on arrive à Key West, charmant petit bourg avec maisons en bois, restos et bars sympas, joli port, végétation luxuriante, ambiance cool et jetée parfaite pour admirer le coucher du soleil vraiment « amazing » et à ne rater sous aucun prétexte !

Key West

La rue commerçante est très animées et les petites rues autour ravissantes, méritent qu’on prenne le temps d’y flâner ! Mais le clou de Key West est son coucher de soleil, alors soyez relativement tôt à la jetée pour avoir une table qui vous permettra de prendre un apéro dont vous vous souviendrez toute votre vie ! Des bateaux proposent également des petites croisières spéciales pour admirer le coucher du soleil.

Nous n’avons séjourné qu’une nuit à Key West, ce qui nous a semblé suffisant, en partant tôt de Miami.

A ne pas rater : notre énorme coup de coeur sur la route du retour pour la marina de Duck Key et son resto Angler and Hale. La vue sur un lagon à l’eau turquoise et dingue, des pélicans viennent faire l’animation et les salades et plats à déguster sur une super jolie terrasse sont délicieux ! Le tout, à un prix très raisonnable ! Vraiment, allez-y avant de regagner Miami !

Les Everglades

Si vous rêvez de voir des alligators roder en pleine nature, ne ratez pas le parc naturel des Everglades !

Vacances en Floride - Everglades

3 façons de visiter le parc des Everglades :

1- A pied ou en vélo :

Des chemins de randonnées sont balisés et vous permettent d’admirer la faune et la flore. Nous avons ainsi fait le Anhinga Trail, une balade sympa et très facile (parfaite en fin de journée à la fraîche) d’1,2 kms qui part du Royal Palm Visitor Center dans le Parc national.

Le chemin est d’abord en terre avec les marécages de part et d’autre où on peut voir de nombreux oiseaux et insectes puis on passe ensuite sur des pontons de bois à travers les marécages. On a eu la chance de voir de très près 3 alligators dont un énorme juste à la sortie des pontons sur une petite plagette (on aurait pu aller le toucher tellement il était prêt, et lui aurait d’ailleurs pu nous attraper !!!). Bref, une balade très chouette qui ne nous a rien coûté en plus, même pas l’entrée au parc, je pense que nous étions arrivés trop tard et que les rangers étaient partis, ce qui ne nous a pas empêché de faire la balade tranquillement !
J’ai vu qu’on pouvait également découvrir les Everglades en vélo au niveau de la Shark Valley située à 60 kms de Miami, sur l’US 41 le long de Tamiami Trail. Vous louez les vélos au visitor center et vous pouvez alors faire une boucle de 24 kms (estimé à 3 heures de vélo) mais si cela vous parait trop long, vous pouvez faire le chemin en sens inverse quand vous arrivez au niveau de la tour d’observation qui mérite que l’on s’y arrête pour admirer la vue à 360 degré sur les Everglades !

2- En petit train

La Shark Valley se fait également à bord d’un petit train pour une balade de 2 heures à travers les petits sentiers. Nous avions fait cette balade lors de ma première visite à Miami alors que mes filles avaient 4 et 7 ans. Il faisait vraiment trop chaud pour marcher et honnêtement, on est resté sur notre fin ! On a vu un tout petit alligator, les autres devaient se cacher en entendant l’engin arriver et on ne peut pas descendre du train sauf pour monter à la tour d’observation où l’on voit, certes un beau panorama mais aucun animal !!!

3- En Airboat (ou hydroglisseur)

Quand on pense Everglades, on pense virée dans ces incroyables bateaux au moteur énorme et aux sièges surélevés ! Sauf qu’en réalité, ces bateaux n’ont pas le droit de circuler dans le parc régional. Les balades en airboat ont donc lieu juste à la limite des Everglades ! Du coup, si vous voulez associer bateau et balade, il faudra prévoir de reprendre la voiture, la distance entre les 2 sites étant d’ailleurs relativement grande !
Il existe de nombreux tours en airboat et vous pouvez d’ailleurs également opter pour un tour qui vous prend à Miami. J’ai voulu évidemment tester ce tour en airboat et comme on était sur Fort Lauderdale, on a opté pour le Gator Park, tour le plus proche pour nous.
Alors en toute objectivité, j’ai eu mon airboat sauf qu’on était au moins 25 là-dedans et qu’il y avait un toit (pour la chaleur), et que seul le siège du conducteur était surélevé ! Grosse déception !
Ensuite, ça fait un bruit de malade mais je savais !
Le conducteur s’est pas mal arrêté et comme par hasard, un alligator s’est pointé à chacun de nos arrêts (bon top mais louche au bout du 3ème arrêt et du 3ème alligator se pointant droit sur le bateau). Je me suis retournée au moment où le chauffeur allait redémarrer et j’ai vu qu’il jetait de la viande au croco ! Donc semi-apprivoisés les bestiaux !!! Mais au moins on a été servis et on a vu aussi beaucoup d’oiseaux qui frôlaient le bateau ! La balade dure 45 minutes et on peut ensuite aller voir un spectacle avec des alligators, que nous n’avons pas vu, je ne cautionne pas ce type de show !

Verdict : quitte à faire de l’Airboat, opter pour le vrai de vrai (Gator park ne le proposait qu’en bateau privatif beaucoup plus cher mais je pense que d’autres tours proposent la balade avec l’airboat typique sans qu’on doive le privatiser). Plein de tours proposés sur ce site.

Fort Lauderdale

Je vous parle de Fort Lauderdale car il se peut que votre avion atterrisse à son aéroport plutôt qu’à l’aéroport de Miami. C’était notre cas et comme on partait en road-trip, j’ai opté pour 2 nuits à Fort Lauderdale. la première car l’avion a atterri tard, ce qui nous a permis de rejoindre l’hôtel en 20 minutes à peine, et la deuxième pour pouvoir faire les Everglades tranquillement, sauf qu’en réalité, c’est un bon plan pour le tour en airboat mais pas pour la visite du parc national des Everglades à pied dont l’entrée la plus proche se situe plus au sud vers Miami.

La ville de Fort Lauderdale ne vaut pas spécialement le détour. Il y a une jolie plage, une très jolie marina où nous avions notre hôtel, et une rue commerçante sympa. Mais bon plan d’y séjourner si votre avion y atterrit et si vous faites un road-trip en direction d’Orlando.

Les parcs Disney à Orlando

Incontournables si vous faites la Floride avec des enfants, même avec des grands enfants, car à Orlando, la magie Disney opère en format XXL !
4 parcs (Magic Kingdom, Epcot, Disney Hollywood Studios, Disney Animal Kingdom), 2 parcs nautiques, le Disney Village et de multiples hôtels thématisés, c’est vraiment Disneyworld, le monde de Disney !

Nous avons fait les parcs Disney à 2 reprises: en 2007 quand les filles étaient petites où nous avions choisi de faire les 4 parcs puis en 2019 avec ma fille cadette alors âgée de 16 ans où nous avons fait seulement 2 parcs, à savoir Epcot et Disney Animal Kingdom (car les 2 autres sont à peu près les mêmes qu’à Marne la Vallée) et la magie a opérée de la même façon !
Je vous en parle dans cet article.

De Sanibel à Naples, le golf du Mexique

Si vous montez jusqu’à Orlando pour faire plaisir aux enfants en allant dans les parcs d’attraction, je vous conseille ensuite de redescendre vers Miami en passant par le golf du Mexique.
Faites un stop à Sanibel ou à Naples, stations balnéaires chics de la côte. Plages immenses, sable blanc, palmiers, pontons pour admirer les couchers de soleil, un vrai paysage de carte postale ! La ville de Naples est une concentration de grosses villas avec immenses jardins sur des allées dont le gazon semble avoir été coupé au ciseau !
Je vous conseille le site « bon plan voyage Floride » qui vous donnera de multiples détails sur ce que vous pouvez y faire : plein d’infos sur Sanibel et plein d’infos sur Naples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *