Road trip en Californie en famille: Pasedona – Monterey – Carmel

On quitte de bonne heure Santa Cruz car on a un programme chargé, et qui d’ailleurs, s’avère trop chargé maintenant que je l’ai fait ! C’est vraiment mon point faible, vouloir tout voir quitte à le faire au pas de course ! Avec le recul, je vous conseille de prendre votre temps pour découvrir tranquillement ces stations balnéaires charmantes et très différentes toutes les 3. J’aurais ainsi dû prévoir non pas une mais deux nuits à Carmel. Le truc, c’est que le road-trip que j’ai prévu sur 2 semaines nous imposait ce rythme et une troisième semaine nous aurait permis d’être plus cool !

Pasedona et ses maisonnettes colorées en bord de plage

Direction Pasedona à une quinzaine de minutes de Santa Cruz. Cette toute petite station balnéaire que personne ne mentionne est un bijou ! Mais comment cela se fait-il que l’on n’en parle pas dans les guides ! Certes elle est toute petite, certes, toute la côte est bordée de plage mais il n’y a que sur cette plage qu’on peut admirer ces maisons colorées ! On arrive dans le fog mais le temps de se rendre sur la jetée que le fog disparaît laissant la place à un ciel bleu qui fait exploser les couleurs des façades des maisonnettes ! On y est certes juste pour quelques photos mais il s’avère que la petite ville recèle de jolies boutiques et cafés !

On s’amuse aussi à regarder des enfants en « summer camp », tous avec le même tee-shirts qui font un concours de château de sable !

Road trip en Californie en famille: Pasedona

Monterey et son aquarium

On reprend la route une bonne heure plus tard direction Monterey, qui, pour votre culture générale est l’ancien centre de l’industrie sardinière de Californie. C’est là où vécu l’écrivain John Steinbeck et elle fut une véritable source d’inspiration: sorti en 1945 son roman « Rue de la Sardine » porte sur la vie des travailleurs deCannery Row à Monterey, et sa suite « Tendre Jeudi » sorti en 1954  se déroule sur Fisherman’s Wharf de la même Monterey.

Aujourd’hui on se rend surtout à Monterey pour son aquarium, l’un des plus grands du monde. Il a été le premier à faire de l’élevage de méduses et a  prendre soin d’un grand requin blanc. Les efforts de recherche et de conservation de l’aquarium portent également sur les loutres de mer, divers oiseaux et les thons. Seafood Watch, une liste de recommandations sur les produits de la mer durables publiée par l’aquarium à partir de 1999, a influencé le débat sur les produits de la mer durables.

Pour la petite histoire, l’aquarium de Monterey Bay a été construit sur le site d’une ancienne conserverie de sardines et son  architecturale a remporté le prix de l’American Institute of Architects. L’aquarium a également remporté de nombreux prix pour son exposition sur la vie marine, ses efforts de conservation de l’océan et ses programmes éducatifs. L’aquarium contient 35 000 animaux appartenant à plus de 550 espèces !

Tout ça pour dire que sa visite ne vous décevra pas entre les méduses qui vous offrent un véritable ballet, les différentes exhibitions (repas des loutres de mer, des pingouins et même des thons, requins, sardines !, histoire d’une loutre de mer abandonnée), l’aquarium géant et sa véritable forêt de varech géant et les multitudes d’animaux marins.

Un bémol, hé oui, vous vous en doutez : le prix qui nous a refroidis !

49,95 $ (45 €) pour les adultes , 29,95 $ (26 €) pour les enfants (3-12 ans) et 39,95 $ (35 €) pour les étudiants (13-17 ans). Pas de réduction pour les familles, je vous laisse donc calculer le prix pour une famille complète !

En dehors de l’aquarium, juste à l’entrée de la ville,  l’ancienne jetée des pêcheurs, leFisherman’s Wharf » est devenu un haut lieu touristique mais sympa si vous avez une petite (ou énorme faim !) avec sa ribambelle de restaurants proposant poissons frais et surtout le fameux sandwich de crabe ou de homard ou encore la Clam showder, soupe de palourde servie dans une miche de pain ! On a testé au hasard et on est super bien tombé avec des serveurs qui nous ont mis un CD de Dalida ( juste improbable quand même !) et ont offert à ma fille qui fêtait ses 15 ans ce jour-là une belle glace avec une bougie qu’elle a soufflé sous les chants de tout le resto !

On peut aussi monter à bord d’un bateau pour observer les baleines (pas garanti à tous les coups, contrairement à notre excursion à Cap Cod) ou pêcher.

Enfin, le Monterey State Historic Park dans le centre-ville regroupe une dizaine de bâtiments historiques restaurés.

Attention, certaines maisons ne peuvent être visitées qu’avec un guide. Tickets et réservations au Pacific House Museum : Custom House Plaza, Monterey, CA 93940

Pour faire simple, garez votre voiture à l’entrée de la ville dans un parking. Un tramway électrique gratuit dessert le quai des pêcheurs (à l’entrée de la ville), le centre-ville et l’aquarium.

Ce qu’on a pensé de Monterey

Pour le coup, archi touristique. On n’a pas été emballés du tout ! Je pense qu’il faut s’arrêter dans cette ville si on a l’intention de visiter l’aquarium, sinon, filez directement sur Carmel !

Carmel par la 17-MILE DRIVE

La ville de Carmel se situe à quelques kilomètres de Monterey. Vous avez 2 moyens pour vous y rendre ! Le plus rapide avec la Highway 1 qui, sur cette partie ne longe pas la mer ou opter pour la fameuse  17-MILE DRIVE, route panoramique privée et payante  (10$ par voiture) qui longe l’océan. Cette route qui part de Pacific Grove traverse un domaine privé, situé sur un golf, le fameux Pebble Beach Golf Club, créé en 1919 et où l’US Open se déroule chaque année avec des maisons luxueuses aux abords.

Pour le prix, le garde à l’entrée,en échange de vos dollars (cash only) vous donnera une carte avec les différents points de vue à admirer. Honnêtement, vous ne serez pas déçue même si c’est quand même cher payé ! La balade est très belle. Prenez votre temps pour vous arrêter aux nombreux points de vue, et même pourquoi pas, descendez de voiture pique-niquer et observer de plus près les otaries ! Ne ratez pas « LoneCypress »  et son cyprès vieux de 250 ans, seul sur son rocher pour immortaliser ce point de vue si typique de la côte californienne.

Une fin de journée à Carmel

Carmel est une jolie petite station balnéaire avec une rue principale « Ocean Avenue » où l’on trouve boutiques plutôt chics, galeries d’art à gogo (pas que sur cette avenue d’ailleurs), restos sympas pas donnés et blindés ! Vous avez compris, Carmel, c’est chic !

Road trip en Californie en famille: Pasedona - Monterey - Carmel

Mais c’est aussi super mignon avec des maisons vraiment charmantes aux jardinets superbement entretenus ! On y a même trouvé la maison d’Alice au Pays des Merveilles !

Tout comme à Monterez, même en plein mois d’août, il peut y faire frisquet si le Fog pointe son nez !

Vue le prix des chambres à Carmel même, on a opté pour un hôtel le long d’un golf dans vallée de Carmel à quelques kilomètres de là le Quail lodge resort golf club ! Pas donné non plus mais beau temps garanti ! Il y fait bien plus chaud et le paysage est à tomber par terre entre champs cultivés, chevaux et ranchs et forêts à l’horizon ! Si vous avez envie de voir l’Amérique comme dans les films avec ranch et batisse de ferme rouge et blanche, n’hésitez pas à faire ces quelques kilomètres supplémentaires dans cette vallée. Honnêtement, j’ai regretté de ne pas m’être documenté davantage car j’aurais bien passé une journée complète dans la Vallée pour y faire une grande balade à cheval, à vélo ou même simplement à pieds.

L’hôtel est magnifique avec son salon cosy tout en baies vitrées, sa grande terrasse qui donne sur un joli bassin et le golf comme horizon. Les chambres sont organisées autour du golf, façon motel chic, avec petit jardinet qui donne directement sur le greenfee ! Je n’ai là encore pas opté pour le petit déj qui vaut une blinde mais comme à notre arrivée, la chambre n’était pas prête et qu’il était tout de même 16h, la réceptionniste nous a offert un bon de 50 dollars à valoir sur le petit déj du lendemain ! A 3, on va pouvoir se régaler ! Il faut savoir qu’aux Etats-Unis, la satisfaction du client est super importante. Si vous râlez un peu, vous obtenez immédiatement compensation (bon pas besoin non plus d’en abuser !)

campagne vallée de Carmel Californie en famille

Le lien étant tellement zen et joli, on décide de se poser à l’hôtel et de se prélasser au bord de la piscine. De toute façon la brume a envahi Carmel-by-the-Sea !
Vraiment bonne idée d’avoir opté pour un hôtel plus loin dans la vallée ! Prix moins cher qu’en ville, chaleur et soleil au rendez-vous et paysage époustouflant !

On part à la découverte de Carmel pour dîner ! Alors sachez-le, à 19h toutes les boutiques et galeries sont fermées ! Bizarre tout de même pour une station balnéaire en pleine saison ! On est un peu dégoûtées et avec le fog par-dessus, on a l’impression d’être dans la station hors saison !

On a tout de même bien du mal à trouver une table libre et on finit chez un italien à la déco sympa s’il n’y avait partout des écrans géants diffusant un match de football américain ! Après tout, c’est ça l’Amérique !!! L’addition n’est pas donnée, Carmel, c’est chic !

Le lendemain, on file découvrir le bord de mer mais on est encore dans le brouillard ! Du coup, on reprend vite la route pour le sud !

Verdict sur Carmel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *