Pourquoi vous allez aimer porter des collants ou chaussettes de contention ?

Si j’écris cet article aujourd’hui, c’est parce que je porte des collants de contention depuis des années et que je ne pourrais plus m’en passer. Ils m’apportent un réel confort sans dénaturer mes looks quand je suis en robe ou en jupe (vous pouvez en juger dans mes looks du jour). Or à chaque fois que j’en parle autour de moi, les gens sont toujours étonnés !
Pourtant, ça fait un bail que les collants de contention ne ressemblent plus à ceux chairs et opaques portés par nos grands-mères ! Et je peux vous garantir que les porter, c’est les adopter !

1- Les bienfaits des bas de contention

Les bas ou collants de contention exercent une pression plutôt forte au niveau de la cheville puis dégressive jusqu’en haut de la jambe. Ainsi, le retour veineux est amélioré et globalement la circulation dans la jambe se fait mieux,  En marchant, les bas ou collants exercent un véritable massage.
En les retirant le soir, vous sentirez d’ailleurs combien ils maintenaient vos jambes !

2- Comment les choisir ?

Si vous avez uniquement la sensation de jambes lourdes en fin de journée, il vous suffit d’aller demander conseil à votre pharmacien qui vous recommandera des collants ou bas de contention de classe 1, c’est-à-dire sans prescription médicale. Ils ont une compression faible mais vous soulageront si vous êtes souvent debout ou que vous prenez les transports sur une longue durée.

Si vous avez des troubles de la circulation plus importants, notamment des varices, un rendez-vous chez le phlébologue vous permettra de faire un bilan sur votre circulation sanguine. Il vous prescrira alors des collants ou bas de contention de classe 2 à 4. La classe 2 s’adressent à la typologie des petites varices, la classe 3 aux varices déjà plus présentes ou en cas de phlébite et la classe 4 qui exerce une très forte contention s’adresse aux jambes très gonflées. Je porte depuis des années des bas Sigvaris Diaphane à la fois très confortables, super résistants et dont la semi transparence correspond parfaitement à ce que j’aime.
Sachez que les produits de contention prescrits par votre médecin sont remboursés à 60 % par la sécurité sociale sur la base de 22,40 € pour les chaussettes, 29,78 € pour les bas, et 42,03 € pour les collants.

3- Comment les enfiler ?

Alors ça mérite un petit topo car le collant ou le bas de contention s’enfile vraiment d’une façon particulière. En effet, la compression étant forte au niveau de la cheville il faut bien rouler le bas ou le collant jusqu’au bout du pied pour le dérouler au fur et à mesure et permettre le passage du pied facilement. Vous n’arriverez pas à enfiler collant ou bas sans faire cela.
Vous sentirez d’ailleurs la compression opérer au fur et à mesure que vous remonter le bas ou le collant vers le haut de vos jambes, sensation très agréable, vous sentirez vos jambes bien maintenues !

4- Pourquoi en porter quand on voyage notamment en avion ?

Quand on prend l’avion, notamment les vols long courrier, on reste assis des heures entières dans un environnement pressurisé et sur un siège où l’on ne peut pas facilement changer de position (à moins que vous ne voyagiez en business ou première classe !). Ainsi, porter des bas ou chaussettes de contention permettra d’éviter d’avoir les jambes lourdes ou les jambes qui gonflent (qui n’a jamais eu du mal à remettre ses chaussures après un vol de 8h à cause de pieds gonflés ?). Personnellement, voyageant avec un pantalon très confortable, j’ai opté pour les chaussettes Sigvaris en viscose de bambou, molletonnées et super douces. La viscose de bambou offre un moelleux hyper agréable particulièrement appréciable quand on est sans chaussures dans l’avion et limite la sensation de transpiration, ce qui peut aussi s’avérer utile quand on est en chaussettes pendant tout le vol ! Et je n’oublie pas de marcher toutes les heures et de bien m’hydrater !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *