J’optimise ma pause-déjeuner

La pause-déjeuner, si elle n’est pas prise avec un lance-pierre, peut permettre d’alléger vos soirées et vos week-ends.
Vous pouvez ainsi segmenter votre semaine et la nature de vos pauses-déjeuner.
On s’explique !

Il peut y avoir:

– les pauses détente avec vos collègues

Repas à la cantine ou dans la cuisine de la boîte et vous vous réservez 10 minutes avant l’heure de reprise pour faire votre administratif perso (courrier / factures) ;

– les pauses-déjeuner avec vos ami(e)s

Plutôt que programmer un dîner formel, pourquoi ne pas profiter de la pause-déjeuner pour voir régulièrement vos amies qui ne bossent pas trop loin ou qui sont accessibles rapidement en transport ?

– les pauses-déjeuner « virée en ville » 

Un sandwich en main et c’est parti pour faire des courses variées (pressing, cordonnier, shopping, achat particulier…). Et plutôt que prévoir une virée chez Décathlon dans un magasin bondé le samedi, filez-y entre midi et deux et profitez-en pour cumuler vos courses !

– les pauses-déjeuner « corvée »

Aller à la poste envoyer un recommandé, passer à la sécurité sociale, aux impôts…
Attention aux horaires ! Souvent fermés à l’heure du déjeuner, décalez votre pause en fonction !

– les pauses-déjeuner « médicales »

Malin de prévoir le rendez-vous chez le gynéco, l’ophtalmo, le dentiste…si possible à l’heure du déj, c’est toujours ça de pris sur le soir ou le samedi !

– les pauses-déjeuner devant son ordinateur

Un repas sur le pouce vous permettra de vite retourner à votre bureau surfer sur le net et organiser vos vacances, prendre vos billets de train, faire vos courses en ligne, commander le cadeau d’anniversaire de votre petite nièce…Bref, utiliser internet comme un fabuleux allié dans la gestion de votre temps !

– et bien-sûr les pauses détente

Celles qui vous permettent de souffler tout en libérant du temps sur vos week-ends: coiffeur, cours de cuisine calés à l’heure du déjeuner (on adore la formule de l’Atelier des Chefs), cours de sport (pour les mordues) et pourquoi pas cours de yoga ou massage chez un kiné pour passer le reste de la journée très zen…

Et pour celles qui rentrent déjeuner à la maison…

Quand on a la chance de travailler près de chez soi, c’est tentant de rentrer pour y déjeuner !
Ce n’est pas du tout ancré dans les habitudes des parisiennes: imaginer reprendre métro, bus ou RER pour déjeuner chez soi dépasse l’entendement…

Mais en Province, très souvent, on rentre déjeuner et c’est en famille que l’on déjeune le midi.
Ce qui veut dire, que c’est un repas de plus à préparer !
Déjà que l’inspiration manque souvent pour le repas du soir, mais qu’est-ce qu’on va bien pouvoir manger à midi !!!!

Nos idées de repas ici.

Et une fois le repas terminé, la table débarrassée par Loulou ou les enfants…, selon l’humeur et l’envie, on se plonge dans son magazine préféré (ou bouquin, ou jardinage, ou chaise longue, ou ce qui vous détend…) de façon à retourner fraîche et dispose travailler, ou bien, on s’avance dans la gestion du quotidien…Ne serait-ce que 10 minutes pour trier le courrier et prendre les billets de train des vacances sur le net !
Et puis, vite vite vite, il faut y retourner !

3 commentaires

  • Benech dit :

    Mon tricot, mon crochet, ma broderie … ainsi j’avance dans mon ouvrage… et je me DESTRESSE…

  • Alycia dit :

    Vous avez oublié de dire que pendant cette pause déjeuner il est indispensable aussi de NE RIEN FAIRE tout simplement.
    Il ne faut pas toujours programmer quelque chose, il faut aussi savoir supprimer des choses et ne rien faire.

  • Pierre dit :

    Bonne idée de faire les corvées du style envoyer un recommandé ou passer dans une administration le midi, mais attention de ne pas se retrouver bloqué dans une file d’attente interminable et de rentrer au bureau dans un état de stress qui gâchera le reste de la journée!

Répondre à Benech Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *