Des devoirs de vacances l’air de rien

Après plusieurs semaines de vacances, à se la couler douce, à se coucher à point d’heure, à jouer toute la journée dans l »eau ou dehors, à se gaver de glaces, beignets et autres chichis, à goûter aux joies de l’accrobranche, du golf miniature et j’en passe, à découvrir d’autres contrées, à se faire de nouveaux copains sur la plage ou ailleurs, voilà que tombe la petite phrase fatidique, annonçant que les vacances, elle en avait son compte: « Maman, j’ai envie de retourner à l’école » !…

« Tu comprends, à l’école, on s’amuse trop bien ! »
« J’ai trop envie de retrouver mes copines, de jouer à la récré, de savoir avec quelle maîtresse je vais être, d’acheter un nouveau cartable…Les vacances, c’est bien, mais là, j’m’ennuie, et mes copines, elles me manquent trop ! »

Honnêtement, j’avais beau lui dire qu’il fallait qu’elle en profite, parce que d’ici 3 semaines, elle ne verrait que les mauvais côtés de l’école, les devoirs et les réveils très matinaux, je la comprenais tellement bien !

Moi aussi, à l’époque, les vacances me paraissaient tellement longues ! J’avais hâte dès la mi-août de retrouver mes copines, d’acheter les fournitures scolaires qui remplissaient les rayons des supermarchés, de quitter le short pour une tenue d’automne…

Alors hier, quand ma petite écolière en vacances, un peu angoissée, est venue me dire qu’en plus, elle avait presque pas travaillé (4 pages de son cahier de vacances !), et qu’elle avait peur d’avoir tout oublié, me demandant, chaque jour de la faire travailler jusqu’à la rentrée, j’ai eu une super idée !

Un cahier de vacances, c’est bien, mais le cahier de SES vacances, c’est encore mieux !

Je l’ai emmené au supermarché du coin acheter cahier, crayons de couleurs, stylos, gomme, colle, feutres et je lui ai proposé de raconter chaque jour sur son cahier, un bon moment de ses vacances: quelques lignes écrites d’abord sur un brouillon, corrigées par mes soins en lui expliquant ses fautes puis joliment recopiées sur son cahier, avec dessin à l’appui et collage des souvenirs comme les billets, tickets ou petites brochures.

Voilà à la fois des « devoirs » de vacances et en plus de beaux souvenirs pour plus tard !

Elle s’est aussitôt mise à l’ouvrage, soulagée et ravie à la fois !

En parallèle, si votre enfant voit le cahier de vacances comme une vraie corvée et qu’il rechigne à le faire, vous pouvez lui faire faire des maths l’air de rien comme revoir une table de multiplication par jour, lui faire faire des additions avec les fruits et légumes du marché …

Sans oublier la lecture ! A l’heure où nos enfants passent leur vie devant des écrans, quand mes filles étaient petites, j’instaurais une « heure de repos » dans l’après-midi durant laquelle les écrans étaient interdits, mais toutes sortes de livres autorisés ! Bandes dessinées, magazines, livres illustrés, l’essentiel étant qu’elles lisent durant ce moment. Elles pouvaient aussi prendre des feuilles pour dessiner ou faire les tests et jeux des magazines, l’idée étant d’instaurer un temps calme pour qu’elles puissent lire ou se concentrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *